Japon

Article relatif au Japon

Covid19 – se rendre au Japon

Covid19 – se rendre au Japon. Depuis le début de la crise du Covid-19, le Japon a fermé ses frontières aux touristes étrangers. Au travers de cet article, nous rendons compte de la situation pour tous ceux et celles qui souhaitent se rendre au Japon, pour y voyager, pour y vivre ou pour y faire des affaires.

Actualité. Le Japon fermera ses frontières, à nouveau, à tous les visiteurs venus de l’étranger à partir du 30 novembre 2021 par crainte du nouveau variant Omicron. Les étudiants étrangers, comme les hommes d’affaire, qui avaient vu les portes s’ouvrir il y a quelques semaines sont inclus dans cette fermeture. Seul les résidents japonais peuvent rentrer au Japon s’ils ont satisfait aux conditions de départ ( une demande de sortie spécifique avant de quitter le Japon ).  

Informations diplomatie France. [règlement en attente des nouvelles procédures et exceptions]

Depuis le 8 novembre 2021, certains voyageurs entrant ou ré-entrant au Japon et ayant séjourné dans certains pays ou régions (dont la France) dans les 14 jours précédant leur arrivée peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d’une période d’isolement réduite à 3 jours, par dérogation à la durée de 10 jours pour les personnes vaccinées et de 14 jours pour les personnes non-vaccinées qui demeure la norme.

Dans le cas général, les personnes autorisées à entrer au Japon doivent se soumettre aux mesures sanitaires suivantes :

  1. Présenter le résultat d’un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant le vol et certifié par un médecin selon un modèle de certificat spécifique. Seul le modèle d’attestation édité par le ministère japonais de la Santé doit être utilisé ;
  2. Se soumettre à un test salivaire à l’arrivée à l’aéroport ;
  3. Si elles sont en mesure de présenter un parcours vaccinal complet (deux doses reçues d’un des trois vaccins reconnus comme valides par les autorités japonaises : Pfizer, Moderna, Astrazeneca – la deuxième dose doit avoir été reçue au minimum 14 jours révolus avant l’entrée sur le territoire japonais) au moyen d’un certificat vaccinal (certificat européen reconnu comme valide par les autorités japonaises) ;
    1. Effectuer un isolement de dix jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant) ;
    2. Effectuer un test PCR le dixième jour de quarantaine : en cas de résultat négatif, la période de quarantaine sera considérée comme accomplie ; en cas de test positif, un isolement dans un lieu désigné par les services de quarantaine peut être imposé aux voyageurs, conformément aux dispositions de la loi japonaise.
  4. Si elles ne sont pas en mesure de présenter un parcours vaccinal complet :
    1. Effectuer un isolement de quatorze jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant) ;
  5. Installer une application de géolocalisation sur leur téléphone afin de répondre aux interrogations des autorités japonaises sur leur état de santé durant la quarantaine ;
  6. S’engager à ne pas utiliser les transports en commun ni à sortir de leur lieu d’isolement. En cas de non-respect, le visa et/ou le titre de séjour peuvent être annulés et son titulaire expulsé.

Par dérogation à ces règles, certains voyageurs peuvent effectuer des activités en dehors de leur lieu de quarantaine dès le 4ème jour suivant leur arrivée au Japon s’ils remplissent les cinq conditions suivantes :

  1. être en mesure de présenter un parcours vaccinal complet ;
  2. entrer dans l’une des quatre catégories suivantes ou faire partie de la famille accompagnant un voyageur entrant dans l’une de ces catégories :
    1. citoyen japonais retournant au Japon ;
    2. ressortissant étranger résidant au Japon et autorisé à ré-entrer sur le territoire japonais (re-entrants with re-entry permits) ;
    3. ressortissant étranger se rendant au Japon pour un court séjour (moins de trois mois) justifié par un motif professionnel ;
    4. ressortissant étranger se rendant au Japon pour un long séjour justifié par un motif professionnel et ayant reçu une autorisation explicite du ministère japonais en charge du secteur d’activité concerné.
  3. être en mesure de présenter un dossier préalablement validé par le ministère japonais en charge du secteur d’activité concerné qui permette de justifier la demande de bénéficier d’une période d’isolement réduite et le parrainage d’une entité d’accueil (receiving organisation) située au Japon. Ce parrainage est matérialisé par les deux documents suivants :
    1. programme (activity plan) prévu entre le quatrième et le dixième jour suivant l’entrée sur le territoire japonais – seuls les activités et déplacements indiqués permettront de quitter le lieu de quarantaine indiqué à l’entrée sur le territoire japonais ;
    2. engagement écrit (written pledge) de l’entité d’accueil qui se porte garante du bon comportement, sur le plan sanitaire, de la personne concernée et du strict respect du programme indiqué.
  4. satisfaire des vérifications préalables à l’entrée sur le territoire japonais, effectuées par le ministère japonais compétent selon le secteur d’activités concerné ;
  5. présenter un résultat négatif à un test PCR ou à un test antigénique quantitatif (CLEIA) effectué le 3e jour suivant l’entrée sur le territoire japonais. Ce test n’exonère pas du test PCR ou antigénique quantitatif (CLEIA) qui doit être effectué au dixième jour pour les personnes présentant un schéma vaccinal complet souhaitant bénéficier d’une durée de quarantaine réduite à 10 jours au lieu de 14.
  1. Conditions d’entrée sur le territoire japonais pour les nouveaux arrivants

Depuis le 8 novembre 2021, certaines catégories de personnes peuvent de nouveau solliciter une entrée sur le territoire japonais pour un court ou un long séjour justifié par un motif professionnel, par dérogation au principe de suspension de ces nouvelles entrées pour les ressortissants étrangers adopté le 16 décembre 2020 et qui demeure la norme. Les personnes sollicitant un visa de travail mais aussi les étudiants souhaitant se rendre au Japon pour y suivre un cursus universitaire peuvent bénéficier de cette mesure.

Il est désormais possible de solliciter une entrée sur le territoire japonais pour un court (moins de trois mois) ou un long séjour si les trois conditions suivantes sont satisfaites :

  1. être en mesure de justifier le séjour par un motif professionnel. Le suivi d’un cursus universitaire au Japon entre dans cette catégorie ;
  2. soumettre au ministère japonais en charge du secteur d’activité concerné un dossier de demande de nouvelle entrée sur le territoire japonais. Ce dossier doit permettre de justifier le parrainage d’une entité d’accueil localisée au Japon et doit notamment contenir :
    1. un engagement écrit par lequel l’entité se porte garante de la nécessité pour la personne concernée de se rendre au Japon et de son bon comportement sur le plan sanitaire ;
    2. un plan d’activités qui détaille les activités auxquelles la personne concernée se livrera durant son séjour.
      1. Les étudiants doivent obtenir le parrainage de leur université japonaise d’accueil.
      2. Des lignes directrices élaborées par les autorités japonaises (Cabinet du Premier ministre, Ministère de la Justice, Ministère des Affaires étrangères, Ministère de la santé) pour aider à la constitution de ce dossier seront prochainement publiées sur les sites internet de ces autorités.
  3. Satisfaire des vérifications préalables effectuées par le ministère japonais en charge du secteur d’activités concerné avant l’entrée sur le territoire japonais.
se rendre sur le site officiel de l’ambassade de France.

Faire des affaires au Japon.

Faire des affaires au Japon requiert de l’expertise et de la patience. C’est aussi un des pays où les relations interentreprises sont les plus saines et pérennes, une fois le mur, ou tatemae, traversé.

Japon-villes

Le Japon est un archipel. Bien que composé de plusieurs milliers d’îles, il y a 4 îles principales qui concentrent la quasi-totalité de la population. A savoir Hokkaido au nord, Honshu, l’île principale, le Kyushu au sud et le Shikoku, au « sud-est », auxquelles on ajoute le plus souvent l’archipel d’Okinawa.

Honshu est par nature l’île principale du Japon où se situe la mégalopole japonaise qui s’étend du Kanto, la région de Tokyo, jusqu’à Hiroshima dans l’extrême ouest de l’île comprenant au passage de grandes agglomérations dont celle formé par Osaka-Kobe-Kyoto dans le Kansai et celle de Nagoya.

Si la population se concentre sur cette bande, c’est une conséquence du caractère géologique du Japon. Cible naturelle de la nature, le Japon est traversé par des typhons, des tremblements de terre et des éruptions volcaniques. Un de ses symboles à travers le monde du pays est d’ailleurs un volcan : le mont Fuji.

Mont Fuji

Seul pays au monde à jamais avoir reçu la bombe atomique sur son sol, le pays reste traumatisé par l’événement . Jusqu’à très récemment sa constitution incluait un article sur la non militarisation du pays dont la remise en cause avait conduit à d’importantes manifestations dans un pays où elles sont rares. Cette voie est notamment motivé par les provocations Nord Coréenne sur le pays, et par le développement des armées qui entoure le pays, dont celle de la Chine.

Le Japon reste un empire, cantonné à son archipel, et a abandonné ses volontés d’expansion qui sous l’ère Meiji, 1881-1945, l’avait conduit à coloniser l’Asie jusqu’à Singapour. Le reste de l’Asie garde des traces de cette période comme il est constaté à chaque recueillement sur le mémorial Yasukuni à Tokyo où sont célébrés les morts du Japon, incluant quelques criminels de guerre.

Souvent peu connu ou ignoré, bien que le Japon entretienne d’excellente relation économique avec ses voisins, ce n’est pas le cas sur un plan diplomatique.

Il est en conflit avec la Chine au sujet de la commémoration des criminels de guerre, qui ont notamment participé à ce qui est appelé « le massacre de Nankin ».

Avec la Chine, encore, et Taïwan, un peu moins, il est en conflit concernant la territorialité des îles Senkaku, un petit groupe d’îlots situé au large de Taïwan.

Plus grave et plus intense, le conflit concernant l’appartenance des rochers Liancourt, appelé Dokdo en Corée du sud, et Takeshima au Japon, dont les deux pays revendiquent la possession.

Enfin, le Japon se dispute avec la Russie au sujet de la souveraineté de certaines des îles Kouriles au nord de Hokkaido.

Aussi, 

Compte tenu de sa situation, de son manque de ressource, de son territoire hostile, on parle souvent de « miracle japonais » pour décrire le haut degré de développement du pays. 3e puissance économique mondial malgré un territoire qui fait à peine deux tiers de la France, dont 70% est inhabitable, et avec une population de 128 millions d’habitants qui a commencé sa phase de décroissance.

Hayaku: A Time Lapse Journey Through Japan from Brad Kremer on Vimeo.

Les villes du Japon.

Tokyo

Première ville en PIB au monde, Tokyo compte 35 millions d’habitants avec son agglomération. Il est évidemment le centre économique du Japon, et une des premières plate forme financière mondiale. Dans l’agglomération de Tokyo, nous trouvons des villes de premier plan tel Yokohama, ou Chiba.

Nagoya

La ville de Toyota doit son importante agglomération, plus de 10 millions d’habitants à cette entreprise et à son caractère historique. Située sur la route du Tokaido, qui faisait le chemin entre Edo, ancien nom de Tokyo, et le Kansai, berceau de l’histoire du Japon. Elle est aujourd’hui réputée pour sa nourriture mais reste un lieu touristique mineur bien que son château soit réputé.

Kyoto

Ancienne capitale du Japon, et ville des empereurs et du centre du pouvoir, Kyoto, ville d’un peu plus d’un million d’habitant, est avant tout une carte postale de premier plan. Agréable à vivre, touristique, la ville aux plus de mille temples, est celle de la vie dans l’ancien Japon, dont elle garde un caractère prestigieux.

Osaka

Grande ville du Kansaï, on parle de la métropole d’Ôsaka pour décrire celle du Kansai, elle est le siège de nombreuses sociétés japonaises. Historiquement, elle fut le dernier bastion précédent l’unification du Japon sous la bannière du shogunat Tokugawa. Actuellement, elle est considérée comme une ville méridionale du Japon, où il fait meilleur vivre qu’à Tokyo, et où l’on parle avec le dialecte locale dit le « kansaiben ».

Kobe

Incluse dans l’agglomération d’Osaka, alors que la ville dépasse les 5 millions d’habitants, Kobe est un siège administratif pour de nombreuses compagnies. Elle jouit néanmoins d’une réputation plus sulfureuse que les autres villes puisqu’elle serait le siège des activités pérennisés des mafias japonaises. Kobe reste une ville réputé pour les affaires.

Hiroshima

Fameuse de part le monde, conséquence de son bombardement à la fin de la 2e guerre mondiale, Hiroshima est la dernière ville du Honshu en partant vers l’ouest, avant d’atteindre le Kyushu.

Fukuoka

Une des deux grandes villes du Kyushu, avec Kita-kyushu, Fukuoka jouit d’un climat plus méridional qui donne une certaine qualité de vie à ses habitants. Revendiquée par de nombreux « bloggueurs Japon » comme une ville où il est facile et agréable de vivre.

Kita-Kyushu, plus que Kobe, est considérée comme la capitale de la mafia japonaise au Japon, on trouve par conséquent peu de personnes qui sont partis y vivre et peu d’affaires à y conclure. A ce titre, je n’y reviendrais probablement pas sur le blog du businessman en Asie, ayant jusqu’à présent entendu qu’il valait mieux évité.

Sapporo

Enfin Sapporo, la grande ville de l’île de Hokkaido, à l’hiver très froid. Une ville que je n’ai pas encore eu l’occasion de visiter et ceux qui y vivent m’en ont dit le plus grand bien.

Ce qu’il faut savoir sur le Japon ?

Le Japon a une culture propre. Définit comme une culture japonaise en exclusion d’une culture sino-asiatique qui viserait à s’étendre sur l’ensemble de l’Asie pacifique. Bien qu’inclus pleinement dans le processus de globalisation, le Japon reste une île et son insularité l’a conduit à adopter des modèles qui lui sont propres. Par exemple, le pays arrive à survivre et à se maintenir à un haut degré de développement malgré une stagnation de presque 25 ans et avec une dette qui représente presque 300% de son PIB.

Elle résiste au surendettement du au fait que ses créanciers sont principalement japonais ou de grandes entreprises japonaises qui n’ont aucun intérêt, ni économique, ni morale, de laisser se détruire la société japonaise.

Aussi, l’économie est entre les mains des « zaibatsus » de grand conglomérat qui garantissaient dans une période économique plus faste le modèle de l’emploi en vie. Le haut degré de culture propre dont dispose le Japon l’a mené par la force des choses à devenir le deuxième exportateur de biens culturels au monde avec des communautés fan de Japon ou fan de mangas, dans le sens de la pop-culture japonaise, ce qui a donné au pays une image appréciable et apprécié à travers le monde.

Le Japon reste le pays dont la technologie est louée. Après avoir été longtemps l’exportateur de biens électroniques, domaine où la Chine lui a succédé, le Japon est aujourd’hui le meneur d’une « révolution robotique » contrainte par le vieillissement de sa population, il reste également un pionnier en haute technologie.

Malgré la catastrophe de Fukushima, un incident nucléaire survenu le 11 mars 2011 à Fukushima, à la suite d’un tremblement de terre qui avait créé un tsunami frappant les côtes de Fukushima et par conséquent sa centrale, le Japon ne semble pas souffrir de cette image comme cela avait été par exemple le cas de Tchernobyl en son temps malgré l’existence d’une zone d’interdiction de vie dans un périmètre autour de la centrale ( de 30 kilomètres, ce périmètre a été restreint puis ménagé sur demande ).

C’est au contraire l’image de la terre des « geishas » et des « samouraïs » qui demeurent, ce qui donne au Japon, encore et toujours, un fort capital d’attraction émotionnel et relationnel à travers le monde.

Pourquoi le Japon ?

Le Japon est un pays élitiste aux règles de vie bien définies. La criminalité est quasi-nulle restant le monopole des groupes de Yakuza, mafia japonaise. Se rendre au Japon se fait souvent dans un processus culturel. De culture propre le Japon a longtemps montré au monde ses arts, estampes, origami, kirikami, son savoir-vivre, cérémonie du thé, etc…, son savoir-faire et son originalité. Ses designers sont loués à travers le monde et son luxe est à la fois un marché d’importation de premier plan qu’un marché d’exportation avec peu d’équivalent au monde, sinon la France. Miyake, Kenzo, fer de lance du haut de gamme avant que des marques mainstream s’attache à se présenter au monde « Comme des garçons ». Le succès d’Uniqlo , ou encore de Muji, montre le savoir faire japonais jusqu’à l’intérieur du mass market.

2e exportateur de bien culturel au monde, le Japon s’est construit une image de marque internationale comme peu de pays d’Asie en sont capables, même si la Corée du sud essaie d’en prendre le chemin. De Dragon Ball au Mont Fuji, tout le monde a déjà eu affaire à la culture japonaise dans le monde.

10 raisons d’aller au Japon :

  • La richesse de sa pop-culture.
  • La richesse de sa culture.
  • Les artistes et les architectes y sont particulièrement bienvenue pour les possibilités d’expression.
  • Un pays très vieillissant qui a besoin de remplacement.
  • La richesse de son art de vivre.
  • L’intérêt du Japon pour la France.
  • Sa sécurité.
  • Ses activités technologiques.
  • Vivre dans un archipel.
  • Apprendre le japonais.

Capable de gérer pour vous, chaque aspect de vos besoins au Japon, et au delà, vous pouvez contacter PADEA.

Lien utiles :

Ambassade de France au Japon.

Catastrophe de Fukushima wikipédia / le site du Japon

JETRO – Japan External Trade Organisation

Le JETRO est l’entreprise d’état japonaise qui aide les entreprises à s’implanter au Japon, comme elle aide les entreprises japonaises à s’implanter à l’extérieur du Japon. Le JETRO fournit des documents statistiques, des informations, des forums, afin de vous aidez à mieux connaître le marché japonais et afin de vous aidez à travailler avec le Japon.

Liste des chambres de commerces japonaises au Japon.

Item-acheter

Alibaba a un taux de pénétration important au Japon, vous pouvez vous en servir pour trouver vos fournisseurs.

Quelques annuaires qui peuvent être utile : All.biz – Japan // eBizFinder // International Business Opportunities //Japan Yellow Pages

En cas de petits colis, vous pouvez calculer vos frais de transport via le site shipping.jp.

Item-titre-exporter

Toutes les procédures d’importation sont clarifiées sur le site des douanes japonaises. Si vous n’avez pas d’entreprise au Japon, il vous faudra trouver un importateur ou un partenaire prêt à prendre les procédures à sa charge. Vous pouvez faire une déclaration d’import qui vous permettra de faire entrer sur le territoire japonais la marchandise à l’arrivée du cargo, ou pour les commandes inférieurs à 100.000Yens, faire une déclaration simplifié. ( expliquer en Anglais dans les liens ).

Les droits de douanes au Japon sont parmi les plus bas du monde 3%. Certains produits bénéficient de taxes particulières. Surtout concernant l’alimentaire et les produits du cuir. Une petite fiche de l’OMC les recensent. Le Japon a conclu des accords de commerce spéciaux avec certains pays rendant les droits de douanes encore moins élevé. C’est le cas des pays de L’ASEAN, par exemple. Pour voir la liste.

Vous pouvez également voir l’association des entreprises japonaises

Item-distribuer

Le réseau de distribution au Japon est très développé au Japon. Dans les centres villes, les grands magasins dominent la majorité des quartiers et proposent autant de boutiques de chaînes, que d’espace privé, de plus en plus rare compte tenu des prix de location d’un espace. Les hypermarchés et supermarchés prennent le pas en périphérie, pendant que l’ensemble du pays est abreuvé de convenient store, dit « Kombini » 7 eleven en tête.

Les grands magasins.

  • Mitsukoshi
  • Isetan
  • Marui 101
  • Sogo
  • Takashiyama
  • Daimaru

Supermarché et hypermarché.

Magasin de proximité, ou « convenient store » ou « kombini » :

Magasins discount :

Magasin à 100Yens.
Les magasins à 100yens permettent d’acheter différents types de produit au prix unique de 100yens.

Des grands magasins de décoration, jardinage, et mobilier.

Les coopératives dont plus de 80% des produits sont liés à l’alimentaire.

Les magasins de parapharmacie, cosmétique, etc …

Les magasins spécialisés :
Vêtements : Aoyama Syouji, Aoki International, Haruyama Shoji
Vêtements femmes et enfants : Shimamura, Five Foxes, Akachan
Vêtements décontractés : Fast retailing (Uniqlo), Right On, Mac House
Chaussures : Chiyoda, Nustep
Alcool : Yamada Denki, Yodobashi Camera, Kojima

Vendre en ligne.

Le E-commerce au Japon propose un trio qui s’accapare plus de 50% du marché, Rakuten, le numéro 1, suivi de l’américain Amazon, dans sa version nippone, puis de Yahoo shopping. A noter que Yahoo Japon est une entité totalement indépendante de Yahoo USA. Pour connaître les principaux sites et les clefs du secteur au Japon, je vous invite à vous rendre sur l’article dédié.

Item-implanter-une-entreprise

Les formes d’entreprises au Japon :

Kabushiki Kaisha (KK), Société à responsabilité limitée publique.
Nombre d’associé : au moins 400 pour rester inscrit à la bourse de Tokyo.
Responsabilité : limité à l’apport en capital.

Yugen Kaisha, Société à responsabilité limitée.
Nombre d’associé : au moins 1.
Responsabilité : limité à l’apport en capital.

Goshi Kaisha, Partenariat limité.
Nombre d’associé : au moins 2, divisé entre partenaire actif et partenaire passif.
Responsabilité : limité à l’apport en capital pour les partenaires passifs, illimité pour les partenaires actifs.

Gomei Kaisha, Partenariat général.
Nombre d’associé : au moins 2.
Responsabilité : illimité.

Le bureau de représentation.
Permet de pratiquer des activités de prospection sur le marché tout en restant lié à une maison mère basé à l’étranger.

La succursale.
Permet d’effectuer des opérations commerciales tout en restant lié à une maison mère basé à l’étranger.

Item-faire-un-stage

Le stage n’est pas strictement reconnu au Japon, cependant, des entreprises étrangères, ou des entreprises japonaises auxquelles vous auriez expliqué les besoins peuvent vous permettre d’en effectuer un. Si vous cherchez un stage transmettez votre demande sur le forum.

Item-titre-travailler

Pour les demandes d’emploi, n’hésitez pas à procéder de la même façon, transmettez votre demande sur le forum, en indiquant votre adresse mail, nous pourrons directement vous transmettre les offres d’emploi que nous recevons. Au delà, je vous envoie vers l’article très complet d’un gaijin au Japon pour vous aidez dans cette démarche. 頑張って!

item-contact

Si vous êtes lié au Japon, vous y travaillez, ou y avez construit votre entreprise, contactez nous. Nous pourrions vous trouver des partenaires, vous transmettre des affaires, ou écrire un article sur vous.

Forum

forum_logoVous êtes au Japon, prévoyez de vous y rendre ou vous avez une attraction pour le lieu ? Présentez vous, et présentez votre activité ou votre recherche sur le forum dédié.

Voyager à partir du Japon avec une compagnie low cost

Voyager à partir du Japon avec une compagnie low cost peut devenir très avantageux grâce à leurs coût réduits.  Cependant, il n’est pas nécessairement facile de choisir quelle compagnie prendre. Les destinations varient en fonction des compagnies ainsi que les aéroports de départ. Voici donc une liste des compagnies low cost en Asie ayant une activité au Japon afin de vous aider dans votre recherche.

Retrouvez l’article complet sur le site du Japon.

Se connecter à Osaka

Comment se connecter à Osaka? Afin de faciliter vos premiers pas dans la ville, que ce soit pour des affaires, ou un travail, le businessman en Asie à chercher un ensemble de solution pour vous aider.

Osaka | En bref.

Osaka est la troisième plus grande ville du Japon avec 2.6 millions d’habitants et se situe sur la même île que Tokyo, l’île Honshu. Elle est célèbre pour ses nombreux sites historiques et sa culture tel que son aquarium (l’aquarium Kaiyukan, un des plus grands du monde), les Studios Universal Japan, la Tour Tsūtenkaku, le Musée national d’Art (NMAO), le Musée d’histoire Osaka (ouvert en 2001) ou encore les théâtres de kabuki et de bunraku. La ville habrite aussi trois équipes sportives de renommée mondiale, les Orix Buffaloes et les Hanshin Tigers pour le Baseball et le club de football Cerezo Osaka.

La communauté française à Osaka.

Le nombre de français résident à

Associations des français au Japon – Osaka

Le web utile et les forums.

The Flying Pig JapanYoYo Market – Sites d’achat en ligne.

nippon-jin.com et www.gaijinpot.com – Sites d’informations et de journaux en ligne.

www.realestate.co.jp – Ce site peut vous aider à trouver un logement dans Tokyo.

nipponrama.com

expat.com

Quelques applications à utiliser.

MAPS.ME – Permet de remplacer Google Map, pas besoins de Wifi avec cette application.

Midori – Dictionnaire japonais.

Foursquare -Permet de trouver de nombreuses adresses à visiter, des restaurants, bars, etc.

Waygo Translator/Dictionary – Traduit instantanément les textes Japonais en Anglais avec la caméra de l’appareil photo de votre téléphone portable.

GuruNavi – Parfait pour trouver où manger. Cette application comprend autant le japonais que l’anglais, le chinois et le coréen.

Personnes à contacter.

Se connecter à Tokyo

Comment se connecter à Tokyo? Afin de faciliter vos premiers pas dans la ville, que ce soit pour des affaires, ou un travail, le businessman en Asie à chercher un ensemble de solution pour vous aider.

Tokyo | En bref.

Anciennement Edo et située sur l’île principale de l’archipel japonais, Honshu, la capitale du Japon représente le plus grand centre urbain au monde avec ses 13.6 millions d’habitants intra-muros et son agglomération de plus de 42 millions de personnes. Elle est à la fois le centre politique du pays, avec le siège du parlement, la résidence de l’empereur et de tous les ministères importants et le centre économique. C’est l’une des principales places financières asiatique et du monde, en terme de volume de transactions, la bourse de Tokyo fait partie des trois plus importantes avec celles de Londres et de New York. Mais Tokyo est aussi une ville où l’ancien côtoie le moderne avec de nombreux monuments: temples, sanctuaires, parcs et Musées Nationaux.

La communauté française à Tokyo.

Le nombre de français résident à Tokyo en 2010 était de 9 000 personnes.

Informations pratiques de l’ambassade de France à Tokyo.

Association des français au Japon.

Lycée Français International de Tokyo (LFIT): www.lfitokyo.org

Le web utile et les forums.

The Flying Pig JapanYoYo Market – Sites d’achat en ligne.

nippon-jin.com et www.gaijinpot.com – Sites d’informations et de journaux en ligne.

tokyo-foreigner – Site d’informations pour l’emploi au Japon.

www.realestate.co.jp – Ce site peut vous aider à trouver un logement dans Tokyo.

expat.com

nipponrama.com

catholiquestokyo.fr

Sur Facebook: Groupes Tokyo Expats

Quelques applications à utiliser.

MAPS.ME – Permet de remplacer Google Map, pas besoins de Wifi avec cette application.

Midori – Dictionnaire japonais.

Foursquare -Permet de trouver de nombreuses adresses à visiter, des restaurants, bars, etc.

Waygo Translator/Dictionary – Traduit instantanément les textes Japonais en Anglais avec la caméra de l’appareil photo de votre téléphone portable.

GuruNavi – Parfait pour trouver où manger. Cette application comprend autant le japonais que l’anglais, le chinois et le coréen.

Personnes à contacter.

Site de e-commerce au Japon

Site de e-commerce au Japon. Le secteur est très développé au Japon puisque la quasi totalité des 80% de japonais à se rendre sur internet achètent en ligne. Le secteur est si populaire qu’il est la deuxième activité la plus importante du net après la lecture de mail. En 2015, il représentait un chiffre d’affaire de 81 milliards de dollars, et le développement du secteur devrait lui permettre d’atteindre les 100 milliards de chiffre d’affaire en 2018.

Dans cet article, je vais lister les principaux sites internet de commerce en ligne au Japon, et parler de certains sites à intérêt particulier. Si vous achetez en ligne au Japon, et que votre place de marché favorite ne figure pas sur la liste, présentez là ne commentaire.

*les chiffres entre crochet correspond au classement respective des sites par nombre de visiteurs au Japon.

Amazon

http://amazon.co.jp [4]

Le géant américain de la vente en ligne est un des sites les plus puissants de vente en ligne du Japon, après Rakuten, et Yahoo.

Amazon japon

Rakuten

http://rakuten.co.jp [8]

Géant de la vente en ligne japonais, qui s’internationalise, comme avec le rachat de Price Minister en France, Rakuten propose l’ensemble des produits, des magasins persos, des offres de voyage, et hotel. C’est le premier site du Japon.

Rakuten Japon

Yahoo shopping

Yahoo! Auctions

http://shopping.yahoo.co.jp [2]

Le moteur de recherche le plus puissant du Japon, devant google, a mis en place son marché avec succès, sur un système d’enchère de type « ebay » tenant la dragée haute aux deux autres géants du secteur au Japon, Rakuten et Amazon, et également sur un système de place de marché, à la manière de ses concurrents où il est possible de créer son propre « magasin en ligne ».

Yahoo auctions

Rakuten, Amazon et Yahoo Shopping Japan représente plus de 50% des parts du marché du secteur au Japon. Ces trois géants sont des places de marché où les revendeurs peuvent s’inscrire et revendre en ligne.

Pour un vendeur tiers, il est plus facile de s’insérer sur la place de marché de Rakuten, qui compte tenu de ses racines américaines est facile d’accès. Rakuten, tout comme Yahoo shopping, sont plus complexes d’accès. Rakuten, par exemple, exige qu’un service client en japonais soit disponible. Astuce vu sur le net, un des meilleurs moyens d’y être intégrer est d’être recommander par un vendeur tiers déjà présent sur le site.

Kakaku [18]

http://kakaku.com/

Le comparateur de prix japonais qui relie l’ensemble des grands sites de e-commerce pour proposer la meilleure offre.

kakaku japon

Japanet Takata

http://www.japanet.co.jp/shopping/ [842]

Entreprise de vente directe installé dans le Kyushu créé en 1986, elle fait de la vente en ligne depuis les années 2000. Généraliste.

Japanet takata

Belle maison

www.bellemaison.jp/ [298]

Le site de mode féminine, propriété de Senshukai. le site du Japon en a parlé pour le produit innovant des collants qui donnent l’impression de s’être maquillé les ongles de pieds.

Belle maison Japon

Nissen

http://www.nissen.com/ [327]

Site de vente en ligne de vêtement destiné aux femmes entre 20 et 59 ans. Le site est traduit en Chinois, la Chine étant son second marché, et en anglais.

Nissen Japon présentation

Cecile

http://www.cecile.co.jp/ [613]

Vente de vêtement, accessoires, produits de beauté, parapharmacie, etc …

Cecile Japon

Buyma

http://www.buyma.com/ [427]

Site de vente en ligne de vêtement et accessoires divers, le site présente la particularité de disposer de marques de qualité tel Paul Marius.

Buyma japan

Enoteca

https://www.enoteca.co.jp/ [4648]

Le revendeur de vin au Japon.

Enoteca Japon

Origami.

https://origami.com/

Origami est une plateforme social qui permet aux différents utilisateurs de suivre une ou des marques spécifiques et de recevoir des notifications spécifiques lorsque des nouveautés sont disponibles.

Origami japon

Netprice

http://www.netprice.co.jp/ [1270]

Forte d’une collaboration avec plus de 2000 artisans, créateurs et artistes japonais, le groupe netprice propose sur sa place tous ces produits dit « made in Japan« .

netprice japon

Sumally

https://sumally.com/ [2865]

Sumally est un réseau social e-commerce ou les utilisateurs peuvent créé des listes comprenant ce qu’ils aimeraient acheté et ce qu’ils aimeraient vendre. Ces listes sont ensuite partagé sur Twitter, Facebook, Google+ ou Pinterest. Un site vraiment intéressant pour découvrir des nouvelles tendances et produits.

Sumally Japon

Iqon

https://www.iqon.jp/ [6662]

Très intéressant concernant tous ce qui est mode féminine. Iqon propose à ses adhérents de se créer leur style au travers des différentes pièces proposées sur le site, ainsi que de suivre des fashion influencers. Le style ainsi créé, les utilisatrices peuvent acheter les pièces. Créé par Vasily.

Iqon Japon

Exemple de sélection : Choix de la tenue par l’utilisatrice, mise en relation avec les produits.

Iqon selection

Muse et Co

https://museco.jp/ [13408]

Un site de vente Flash VIP qui promet des réductions jusqu’à 90% sur des produits haut de gamme, comme Marc Jacobs. Les ventes durent quelques semaines, et seul les enregistrés peuvent y participer.

Muse and co japon

Locondo

http://www.locondo.jp/ [1135]

Un des sites les plus importants de vente de chaussure au Japon. 70% de son chiffre d’affaire provient de ce secteur pendant que le reste est fait par les ventes de sacs (20%) et accessoires (10%). Le génie du service après vente du site devrait vous laissez admiratif : Au lieu de livrer seulement la paire de chaussure commandée, le site fournit 3 paires, une légèrement plus grande, une autre légèrement plus petite, que la paire commandée. Le client a ensuite un mois pour rappeler le livreur et rendre les deux autres paires.

Locondo Japon

Une idée à répéter.

Mercari

http://www.mercariapp.com/ [28573]

Mercari est un marché du deuxième main principalement visité par des femmes autour de la vingtaine, où il est possible de revendre ses biens.

Mercari

Monoco

https://monoco.jp/ [5637]

Monoco gadgets

Monoco est un site de e-commerce se vantant de disposer de produit venu de plus de 40 pays différents introuvable au Japon. Particulièrement rare au Japon, ses utilisateurs acceptent des temps de shipping long, du au besoins des processus de fabrication.

Monoco

Oh My glass

https://www.ohmyglasses.jp/ [3,864]

Avec plus de 20000 références, le site Oh My Glass, propose un panorama complet à destination des porteurs de lunettes, très nombreux au Japon.

oh my glass japon

Zozotown

http://zozo.jp/ [110]

Né en 1998, Zozotown perdure malgré la compétition féroce des principaux acteurs. Site de vente de vêtements et accessoires. Ses exclusivités avec de nombreuses marques lui permettent de demeurer un acteurs important du e-commerce au Japon. Le site expédie ses produits à travers le monde. Le site est la propriété de Start Today.

Zozotown nano

Fril

https://fril.jp/

Fril est le magasin en pleine croissance du moment. Principalement accès sur des accessoires et vêtements féminins provenant du local Fablic. [3304]

Fril Japon

Aucfan

http://aucfan.com/ [148]

Le second grand site d’enchère du Japon.

aucfan japon

Mistore

http://www.mistore.jp/ [1209]

Le site de vente en ligne des grands magasins Mitsukoshi où il est possible de trouver de nombreux produits de luxe. Le store se divise en Mitsukoshi online store, plus traditionnel, et Isetan online store, plus tourné vers des marques internationales.

Mistore

Beams.

http://shop.beams.co.jp/ [1643]

La chaîne de retail de produit haut de gamme issu du design dispose d’un shop online populaire.

Beams cover

Joshin

Electronique et téléphonie.

joshin denki japan

Dell

http://www.dell.co.jp/ [4272]

Ordinateur.

Dell japon

Stream

PC & ordinateur.

Allez plus loin …

Sanrio

http://www.sanrio.co.jp/ [3669]

Le magasin en ligne spécialisé dans la vente de produit issu de l’univers Sanrio ( dont Hello Kitty ).

Sanrio japon

The meat guy

http://www.themeatguy.jp/ [24976]

Acheter de la viande importé au Japon.

The meat guy Japon

The foreign buyer’s club

fbcusa.com [67428]

Ce site propose tous les produits de consommation courante importé au Japon.

Foreign buyer club japon

Ce site propose une liste varié de produits exportés afin de les rendre accessible aux expatriés basés au Japon.

Play Asia

http://www.play-asia.com/

Les jeux vidéos en Anglais ont peu de chance sur d’atterrir sur le marché japonais dans les marchés de distribution traditionnel. C’est ce que propose de vendre Play Asia avec le marché japonais pour second marché après le marché américain.

Play Asia

Point clefs concernant la vente en ligne au Japon.

Marché de la vente en ligne.

Les trois géants du secteur, Rakuten, Amazon et Yahoo, comme vu plus haut, disposent de plus de 50% des parts du marché.

Vente en ligne de vêtement au Japon.

la vente en ligne de vêtement est d’autant plus importante au Japon, que les marques préfèrent travailler à l’intérieur de place de marché comme Zozo, Iqon, Belle maison, etc …, et suivre les marques au travers de site comme Origami ou Sumally, ou d’applications :

Parmi ces applications, nous retrouvons :

Sensy.
Cette application s’est associé à plus de 2500 marques de mode, japonaise et étrangère, pour proposer à ses utilisateurs des vêtements qu’ils peuvent aimer ou non. A la fin du processus, l’application renvoie vers un site marchand disposant de l’objet en question.

XZ.
Une application intelligente qui vous demande d’entrer l’ensemble des vêtements dont vous disposez dans votre penderie. D’après ces dernières, l’application vous proposera des ensembles pour vous aidez à vous habiller. L’application pourra également faire des suggestions d’achats en fonction de vos besoins.

Wear
L’application de Zozotown vous permet d’être en contact avec les autres membres de la communauté et le look qu’ils proposent.

Contenu.

99% des utilisateurs ne parlant que le japonais, le site se doit d’être dans un japonais parfait. Le client japonais est très exigent et il a besoin d’être assuré quand au produit qu’il va acquérir. Les descriptifs pour chaque article se doivent d’être extrêmement précis et exhaustif en information, tout comme l’ensemble du site.

Méthode de paiement.

La carte de crédit est la méthode de paiement la plus utilisée au Japon, mais le paiement en espèce à réception de la commande, tout comme la possibilité de virement bancaire est à considérer. Une méthode de paiement particulièrement japonaise consiste à payer au « convenient store » du coin, ce qui est particulièrement utile pour les jeunes gens. Pour ce faire, la commande génère un ticket à régler au magasin dans les 6 jours, une fois effectué la commande peut partir.

  • Carte de crédit
  • Cash on delivery
  • Transfert bancaire
  • Paiement au « convenient store »

Livraison et délais de livraison.

le Japon étant particulièrement structuré, le délai de livraison varie entre jour même ou lendemain. Au delà de ce délai, l’acheteur exigera des explications.

Taxe.

Depuis le 1er octobre 2015, les activités de l’e-commerce sont taxées à hauteur de 8%. Cette taxe doit être collecté par le vendeur avant d’être donné au gouvernement japonais.

Service après vente.

le service après vente se doit d’être irréprochable et le site se doit d’être directement joignable en Japonais.

Encadré-pays-droite-japon

Encadré-forum

Pour trouver cet article ? 

  • Où acheter en ligne au Japon ?
  • Où acheter au Japon ?
  • Quels sont les sites de ventes en ligne au Japon ?