créer une entreprise

Acheter en Asie & revendre ailleurs | Entrepreneur

Acheter en Asie pour ensuite revendre dans un autre territoire, le plus souvent le territoire domestique, a souvent été une stratégie recherchée par nombres d’entrepreneurs, ou néo-entrepreneurs.

Plusieurs raisons :

  • Se lancer dans ce type d’affaire peut être réalisé avec un budget relativement faible.
  • Avantage comparatif sur vos concurrents qui ne maîtrisent pas les réseaux internationaux.
  • Possibilité de trouver une niche de produit.

Avant de se lancer, et afin de déterminer votre budget, vous devez déterminer l’objectif de l’opération, en tant qu’entrepreneur individuel.

Déterminer votre objectif ?

  • Une entreprise comme un complément de revenu.
  • Une entreprise pour en vivre à plein temps.
  • Une entreprise pour embaucher.

Je vais essayer ici de détailler les besoins pour réussir ce projet, et quelques réflexions à avoir, pour que vous puissiez vous même juger si vous êtes apte à vous lancez dans ce type d’affaire.

Les étapes de réalisation de votre affaire.

Si vous n’avez pas déjà une entreprise sur votre territoire, il vous sera indispensable d’en créer une après votre recherche de produit afin de pouvoir importer.

Trouver un produit ou une gamme de produit.

Trouver un produit, ou une gamme de produit, est sans nulle doute l’étape la plus contraignante et celle qui donne lieu aux premiers doutes. A moins que vous ne développiez un marché déjà acquis, et qu’il s’agit plus de structuration et d’agrandissement que de création, il va vous falloir rester attentif au produit que vous désirez vendre.

Types de produit :

  • Grande quantité faible coût.
  • Artisanat.
  • Haut de gamme coût moindre.
  • Raw materiel Asie.
  • Produits personnalisés.
  • Produit high tech et/ou issu de l’innovation

Acheter en Asie (2)

La première prérogative sera pour vous de trouver le produit qu’il vous sera intéressant de revendre par la suite, qui de préférence est relié à des compétences que vous avez déjà, ou que vous souhaitez acquérir.

J’ai disposé quelques exemples mais il vous faut considérer que ces derniers sont le fruit du hasard ou simplement des produits avec lesquelles j’ai déjà travaillé, il existe des millions de produits différents traités de dizaine de manières différentes. Essayez d’abord pour vous même d’être précis dans le produit que vous recherchez, et ensuite d’être précis dans sa composition et dans sa qualité pour obtenir un produit final proche de votre idée de départ et de ne pas être perdu au milieu des centaines de fournisseurs.

Si vous désirez faire du sourcing par vous même vous pouvez consulter l’article acheter en Chine ( ndba : le même type d’article arrivera sur les autres pays que nous traitons ) pour vous donner quelques indications.

Inscrivez vous à la newsletter, nous dévoilerons dans des notes quelques produits susceptibles de vous intéressez si vous n’avez pas d’idée clairement défini à la base.

SI vous savez ce que vous souhaitez acheter mais que vous pensez ne pas être apte à trouver votre produit, nos services peuvent également vous aidez dans votre sourcing.

Note : Il est souvent possible de faire personnaliser à votre nom les produits. Le prix variera en fonction de la difficulté de la personnalisation et pour cela vous devez travailler directement avec l’usine de production.

Note : Il n’est pas indispensable d’acheter un produit « déjà fait ». Il existe tout un panel de solution pour faire produire une idée qui vous est propre, dans ce cas là, il vous sera nécessaire de trouver l’usine qui pourra s’occuper de transformer vos idées en réalité. [voir plus loin…]

Créer un produit à partir du matériel existant.

Bien plus complexe à mettre en place, mais plus intéressant également, de nombreuses usines peuvent vous aider à créer votre propre produit. De la même manière que tous les grands noms le font déjà, Apple, Zara, etc … Il dépendra de la précision de votre cahier des charges de trouver le support adéquate. Il est également possible d’envisager la création de pièce unique de designer en Asie, par exemple, au Vietnam plus enclin à traiter des petites commandes et à exécuter des pièces d’artisanat.

Quelques idées au hasard ?

ex. créer des dosettes à café, créer une entreprise de création de packaging personnalisé, créer sa marque de vêtement, créer sa marque d’affiche, etc …

Reprendre une franchise asiatique.

Essayer un type de magasin ayant cours ici. ( temporaire restaurant japon )

Créer des livres de cuisine d’Asie.

Créer des Packages culture du monde.

Créer une plateforme de création internet.

Créer une plateforme de création graphique.

Acheter en Asie , oui, mais où ?

Acheter en Chine est souvent la réflexion première. L' »usine du monde » propose des produits en grande quantité à faible coût relatif, néanmoins dans certains domaines il est préférable d’acheter ou de faire produire au Vietnam, par exemple, surtout lorsqu’il s’agit de personnaliser les produits. Taïwan & la Corée du sud propose des produits de meilleurs qualités de manière général et peuvent tout à fait être compétitif par rapport à la Chine. Enfin, le haut de gamme technologique se trouve au Japon, surtout en matière de robotique.

Acheter en Asie (3)

[Nous avons les moyens logistiques pour vous aidez dans la réalisation de cette entreprise]

Une fois le produit trouvé, ou le concept prêt, il faudra trouver l’entreprise adéquate à la réalisation de vos désidérata. Vous pouvez vous servir de l’article acheter en chine comme point d’appui pour trouver des entreprises qui semblent à même de vous proposez quelque chose d’intéressant.

Vous pouvez également vous servir du support sourcing du businessman en Asie pour réaliser l’opération.

Contacter l’entreprise.

En respectant les Minimum de quantité, vous pouvez maintenant passer à la phase achat, après avoir expliqué vos besoins à l’entreprise et obtenu votre prix final. A moins de vous y connaître en transport international demandez à l’entreprise d’évaluer les coûts de transport.

Phase de négociation :

  • Déterminer le prix du produit.
  • Déterminer les délais de production.
  • Déterminer la prise en charge du transport.

Qu’est ce que le MOQ ? Minimum Quantity Order, le minimum de commande pour que l’usine démarre une production.

Coût de transport? Généralement prévu par l’entreprise où vous achetez votre produit qui vous indiquera la totalité des coûts à destination. Vous pouvez également les gérer vous même. Voir les incoterms.

Phase de production :

  • Payer une acompte.

Les produits étant rarement en stock, sauf chez les revendeurs, il va falloir payer une acompte pour lancer la production. De 30 à 50% du prix de la commande.

Note : de manière général les entreprises acceptent les paiements via paypal, western union, virement bancaire. Attention. Il peut vous être demander de payer l’acompte en cash, spécialement en Asie du sud est.

  • Payer la commande finale, vérifier sa commande ou faire vérifier sa commande sur place, attendre que l’entreprise confirme le départ de votre commande via un logisticien / prestataire ( ex.FEDEX, TNT, DHL, … ). Vous obtenez un numéro de suivi  » tracking colis ».

Phase de réception :

  • Douanes.
  • Mise en vente sur le marché.

Note : les frais de douanes varient en fonction du produit. Ils sont calculés sur la base prix du produit + prix du transport. Pour l’Europe consulter le Taric.

Vendre votre produit.

Vous disposez désormais de votre produit et pouvez le mettre en vente sur votre marché.

Créer une structure, et les données graphiques.

Si ce n’est déjà fait au delà de la structure légale obligatoire aux transactions de commerce, il va vous falloir travailler sur la création d’une structure représentative de l’entreprise pour que vos clients puissent vous trouvez et vous identifiez.

Création de la marque.

Vous allez devoir créer votre marque, et créer les supports qui vous permettront de la mettre en avant.

Créer une marque

Créer votre marque c’est créer l‘identité de votre marque, elle vous donnera un nom, et des idées à développer par la suite. A priori, une marque se réfléchit sur le très long terme, inutile de se précipiter sauf si le marché l’exige.

Vous avez désormais une structure et un produit. Il va vous falloir le vendre. Il y a autant de méthode de vente que de possibilité d’intéraction humaine, nous privilégions la revente au détail via internet, mais vous pouvez également partir sur de la revente en semi-gros avec atelier de stockage et site vitrine internet indiquant vos produits.

Avoir une plateforme internet s’avère de toute façon quasi-indispensable de nos jours, sauf si vous disposez déjà de votre marché au préalable.

Créer une plateforme internet.

Avoir au moins un site vitrine pour se faire connaître, où il sera possible d’au moins trouver le minimum d’information sur votre entreprise. Votre civilité, votre marché et vos produits.

Site vitrine.

Un site vitrine a pour objectif de faire connaître votre activité à vos potentiels clients. Il doit être aujourd’hui totalement responsive du fait de la part croissante de connexion issu du mobile.

screenshot-padea.net

Quel coût pour un site vitrine ?

La question est dans toutes les bouches de ceux qui désirent en créer un, mais la réponse n’existe pas. Quel coût pour quel service serait une question bien plus adapté. Je dirais à partir de 600€ et jusqu’à 1500€ dépendant de vos besoins, des options, des design, et du taux de remplissage que vous désirez, pour une petite compagnie, si vous utilisez nos services.

Vendre via internet. Revente de détail.

Si vous voulez revendre vos produits au détail, vous devez mettre en place une structure de e-commerce, qui viendra se juxtaposer à une enveloppe physique, si vous en voulez une (toujours beaucoup mieux si vous en avez les moyens). Pour ce faire, vous pouvez utiliser des structures déjà existantes comme ci-dessous, il en existe d’autres moins connu.

Créer un site amazon

Ou vous pouvez vendre via votre propre plateforme d’e-commerce, ce que je conseille et que je pratique, que vous allez devoir créer.

Site e-commerce.

Il existe de multiples solutions de création de site de e-commerce ( wordpress, joomla, prestashop, etsy, …) et les prix peuvent grandement variés en fonction des plateformes, notamment du fait de l’utilisation de plugins payants, et surtout de vos besoins.

Créer un site de ecommerce

Suivi et maintenance de la plateforme internet.

Vous devriez être capable d’assurer le suivi de votre plateforme, la maintenance ponctuelle étant assuré par votre prestataire.

Créer des outils web-marketing pour diffuser son produit et trouver son marché.

Vous avez maintenant vos bases de travail : vos produits en stock et votre plateforme de e-commerce pour les vendre. Il va falloir vous faire connaître de votre marché. J’ai inséré quelques bulles qui sont des moyens pour votre plateforme de se faire connaître. Je développerais les techniques séparément dans d’autres articles. Si vous êtes pressé, vous pouvez nous contacter.

Développer son marketing internet

[ à venir : article « développer ma plateforme de e-commerce ]


item-séparateur

Vous recherchez un produit, ou des produits pour démarrer ou poursuivre une affaire ? Enregistrez vous à la newsletter « Recherche d’affaires en Asie », j’y transmettrais mes idées produits, et mes idées business.

[wysija_form id= »1″]


item-contact

Vous désirez de l’aide pour réaliser ce type d’entreprise, ou désirez nous contacter pour en savoir plus ?

    Votre nom & prénom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message

    Créer une entreprise à Hong Kong

    Créer une entreprise à Hong Kong est quelque chose de relativement facile,  bon marché même pour un étranger. Avant de créer son entreprise à Hong Kong, il va falloir se poser la question de pourquoi créer son entreprise à Hong Kong ?

    Nos réponses les plus rapides seront :

    1. La simplicité des démarches.
    2. L’expérience de la zone économique spéciale chinoise en matière de trading et d’entreprenariat.
    3. La fiabilité bancaire.
    4. Le taux d’imposition sur les sociétés.

    Afin de l’expliquer et de le comprendre, il va falloir comprendre Hong Kong.

    Hong Kong est le territoire idéal pour créer sa société de trading, achat-vente, pour des activités freelance, ou pour établir une maison mère en Asie pour tout autre type d’activité. Bien que l’avantage fiscale semble évident, encore plus intéressant la position du territoire au milieu de l’Asie, à équidistance entre Tokyo et Singapour, à proximité de la Chine et de son marché de 1,3 milliard de personne. Les comptes en banque peuvent y être en multidevise, bien qu’il va falloir considérer le dollars Hong Kongais à taux fixe – en réalité à très faible variation – avec le dollar américain.

    Si vous décidez de vous y établir, Vous aurez le choix entre trois types de structure:

    Une « limited company ».

    C’est le type de compagnie qui est privilégié. Vous êtes par ce biais là directement incorporé à Hong Kong et bénéficié de tous les avantages du territoire ainsi que du CEPA ( Closer Economic Partnership Arrangement ), un accord de libre échange avec la Chine continentale.

    Une « branch office »

    Si l’entreprise existe déjà en dehors de Hong Kong, elle peut établir une succursale à Hong Kong. C’est le type de création privilégié par les entreprises françaises et internationales qui s’y établissent.

    Representative office

    Intérêt limité sur Hong Kong compte tenu de la petite taille du territoire. Une « representative office » ne peut engendrer de profit. Si elle est engagée dans des activités elle devra changer de statut. Je vous la présente donc mais l’exclu de prime abord.

    Processus.

    Le nom de l’entreprise doit être enregistré dans le registre des entreprises de Hong Kong. Il faut d’abord vérifier que le nom n’existe pas déjà.

    A vérifier ici ou ici.

    Conditions :

    Une « limited company » a besoin d’un directeur et d’un secrétariat. Le directeur ne peut pas être le secrétaire en même temps.

    Le secrétaire peut être une personne physique résidant à Hong Kong ou une entreprise hong-kongaise. Dans les faits il existe de nombreuses entreprises gérant le « secrétariat ».

    Le bureau de l’entreprise doit être situé à Hong Kong.

    Les actionnaires, comme le directeur, n’ont pas le devoir d’être résident à Hong Kong.

    Processus de création d’une entreprise à Hong Kong.

    Afin de simplifier le processus, le territoire de Hong-Kong applique automatiquement l’enregistrement du business pour chaque demande d’incorporation.

    Enregistrement en ligne.

    Il existe un portail de création d’entreprise online, ouvert 24h/sur 24.

    Physiquement,

    Vous devez retourner au « Hong Kong Companies Registry » les documents suivant dûment rempli :

    • Incorporation Form
    • Une copie de l’ « Article of association » de la compagnie.
    • Une note du bureau d’enregistrement des compagnies.(IRBR1)

    Coût pour créer une entreprise à Hong Kong.

    Les frais pour enregistrer une compagnie « limited » sont :

    • 1720HK$ – enregistrement de la compagnie.
    • 2000hk$ ( certificat 1 an); 5200HK$ (certificat 3 ans) – Enregistrement « business »
    • 250HK$ (certificat 1 an); 750HK$ (certificat 3 ans)

    ( 1€ = 8.7HKD )

    Coût Important.

    N’oubliez pas qu’il est absolument indispensable d’ajouter les frais de secrétariat sur l’année.

    • Frais de secrétariat – variable.

    Temps de procédure.

    Online = 1 heure.

    Physiquement = 3 ou 4 jours ouvrables.

    Renouvellement.

    Chaque année il vous sera demandé de renouveler le mandat de votre entreprise. L’opération vous coûtera entre 800 et 1000€, pour également renouveler les frais de secrétariat sur une année. Si votre entreprise est audité par le gouvernement hong Kongais, ce qui arrive lorsque son activité est importante, vous devrez vous acquittez de 5000HKD à 2000HKD supplémentaire. Veuillez comme pour toute entreprise bien conservez vos factures. L’année fiscale débute en Avril, le renouvellement s’effectue un an après la création de l’entreprise et tous les ans.

    Se simplifier la tâche.

    Si vous n’êtes pas sur place, et que vous désirez ouvrir une entreprise à Hong Kong, PADEA peut vous aidez.

    Ouvrir un compte en banque pour sa compagnie à Hong Kong.

    Une fois votre entreprise enregistrée et que vous avez intégré cette dernière, vous pouvez demander à ouvrir un compte en banque. Il vous faudra alors contacter la banque que vous désirez intégrer et demander un rendez-vous.

    Un montant minimum à déposer sera exigé, il varie en fonction des banques, pour la HSBC il est de 1000 USD, vous pourrez vous servir de ce montant pour votre entreprise.

    Il vous sera demandé de décliner l’ identité, et les informations de résidence, afin d’éviter le « blanchiment d’argent », de toutes les personnes ayant accès au compte en banque et il est désormais indispensable pour le responsable du compte de l’entreprise de se présenter en personne.

    Les procédures d’ouverture de compte d’entreprise se complexifiant à Hong Kong, je vous conseille de privilégier les banques éloignées du centre afin d’ouvrir votre compte sans trop de problème ( HSBC Shatin par exemple ) et selon le type d’entreprise, et les preuves dont vous disposez.

    Ouvrir un compte en banque d’entreprise à Hong Kong à distance.

    Item-titre-service

    Depuis 2018, il nous est possible d’ouvrir un compte d’entreprise à distance grâce à notre partenaire. Vous recevrez une carte mastercard d’entreprise afin de pouvoir disposer de vos ressources dans le lieu du monde où vous vous trouvez. Le compte en banque sera géré par vous même parcellement via notre partenaire, vous pourrez effectuer toutes les opérations bancaires classiques et nécessaire à la bonne conduite de vos activités.

    item-contact

    Vous aimeriez ouvrir votre compagnie à Hong Kong ?

      Votre nom (obligatoire)

      Votre adresse email (obligatoire)

      Vous êtes ?

      Une entrepriseUne personne individuelle

      Sujet
      Création à Hong Kong : Une entrepriseUne succursaleUn bureau de représentation

      Votre message (n'hésitez pas à ajouter tous les détails à propos de votre création d'entreprise, le lieu et les raisons).

      Créer une entreprise en Asie

      Créer une entreprise en Asie, vous demandera un investissement important si vous souhaitez jouir d’une situation légale. De manière générale et presqu’indistincte en fonction des territoires, ce sont vos capacités d’investissement qui vous permettront d’obtenir un visa investisseur. Cette demande doit être soutenu par un business plan prouvant que votre entreprise embauchera localement, entre 3 et 5 ans de prévisionnel. Chaque pays à ses propres législations.

      Création d’entreprise facile.

      • Hong Kong
      • Singapour

      Création d’entreprise medium.

      • Taiwan
      • Japon
      • Corée du sud
      • Vietnam

      Création d’entreprise difficile.

      • Thaïlande
      • Chine

      Attention. Créer une entreprise ne vous garanti pas un visa sur le territoire.

      Créer une entreprise en Asie : Méthode d’implantation : Créer une maison mère dans un environnement facile, créer une succursale par la suite.

      En première pratique, pour les freelances, qui ne souhaitent pas embaucher localement la meilleure façon de procéder est de créer une structure dans un environnement facile d’accès, soit Hong Kong et Singapour.

      Après 1 an, et avec justification de vos activités, vous obtiendrez le droit de créer une succursale dans le pays de votre choix, vous pourrez à partir de cette succursale entamé les démarches nécessaires à votre implantation personnelle.

      Une succursale ne vous permet pas revendre vos marchandises sur le marché local, bien qu’en pratique vous travaillerez toujours à partir de la structure de base, financièrement, et qu’au travers de celle-ci vous aurez des possibilités de travailler localement sur du service. Créer une succursale vous demandera d’adjoindre un représentant, local, en dirigeant.

      Créer une entreprise en Asie : Méthode d’implantation locale.

      Si la création de votre entreprise nécessite une revente de biens sur le marché local, vous avez besoin de créer votre structure localement.

      Avant de vous lancez, vous devez être particulièrement vigilant.

      Vous devez faire extrêmement attention à votre cadre légal et aux personnes que vous employez pour vous aider dans votre création. N’oubliez pas que vous êtes une manne financière et que les intermédiaires auxquelles vous allez faire appel peuvent parfois se révéler peu scrupuleux, surtout en Asie du sud-est, où j’ai de nombreux retours de mauvaises expériences. C’est pour cette raison que j’ai parlé en premier de la méthode d’implantation qui consiste à s’implanter dans un pays ou votre argent est « protégé ».

      Créer son entreprise à Hong Kong

      Le plus simple pour un expatrié reste de commencer à créer une entreprise à Hong Kong. Votre seule obligation légale étant d’avoir un secrétariat basé sur le territoire. Des entreprises prennent en charge ce secrétariat et incorpore votre société. Les prix varient entre 1500USD et 2500USD par an.

      Toutes les étapes pour créer une entreprise apparaissent dans cet article officiel, détaillé en anglais.

      Créer son entreprise à Taïwan

      Taïwan peut se révéler une excellente alternative pour créer son entreprise. Il n’y a pas de capital de départ demandé mais quelques besoins en investissement si vous désirez demander un visa pour vous même de l’ordre de NTD$1000,000 ( Taiwan dollars ).  (30000USD).

      Pour établir une branche office, les compagnies locales demandent 4500USD pour vous aidez à la créer.

      Créer son entreprise en Corée du sud

      La Corée du sud s’ouvre de plus en plus aux investissements d’étranger du fait des accords bilatéraux avec l’union européenne et d’autres zones du monde. Les types d’entreprise en Corée du sud. Le capital nécessaire pour ouvrir une compagnie si vous ne disposez ni de maison mère, ni de visa est aux alentours de 100000 usd.

      Créer son entreprise au Japon

      (à venir)

      Créer son entreprise au Vietnam

      Au Vietnam il est désormais possible de créer son entreprise en investissant la somme d’entrepreneur exigé, différente en fonction des secteurs d’activité, et en obtenant une licence d’exploitation à la charge du ministère vietnamien qu’il l’accepte ou la refuse.

      Créer son entreprise en Thaïlande

      ( à venir )

      Créer son entreprise en Chine

      (à venir )

      Créer une entreprise en Corée du sud

      Créer une entreprise en Corée du sud pour un étranger. Les différents types d’entreprise en Corée du sud que les étrangers peuvent prétendre créer.

      1. Corporation. ( 외국인 법인설립, 외국인투자기업 설립)

      • Si un étranger souhaite établir une entreprise en Corée du sud, l’investissement doit être supérieur ou égal à 100millions de wons ( à peu près 100000 dollars US) afin d’obtenir un Visa D-8.
      • Si l’étranger n’a pas de compagnie mère situé ailleurs, ou de visa F, c’est la seule manière pour lui d’ouvrir une compagnie.

      2. Branch Office. ( 한국지사설립 )

      • Une compagnie étrangère peut créer une branche en Corée du sud.
      • La branche peut alors gagner des revenus sur le territoire coréen.

      3. Liaison office. (연락사무소설립 )

      • Une compagnie étrangère peut établir une « liaison office » en Corée du sud.
      • Une « liaison office » peut seulement réaliser des activités sur le territoire coréen sans gain de revenu direct. Contact pour la maison mère, activité de recherche et prospection, activité de contrôle, publicité, etc …

      4. Private company ( 외국인사업자등록-개인사업자 )

      • Un étranger qui possède un visa F peut créer une compagnie privé.

      Item-implanter-une-entreprise

       

      Corporation. ( 외국인 법인설립, 외국인투자기업 설립)

      Condition pour établir une corporation en Corée du sud.

      Investissement : l’investissement ne doit pas être inférieur à 100 millions de Korean Won ( à peu près 100.000USD ) par investisseur. Ce montant peut être utiliser pour la compagnie par la suite.

      Taxe d’enregistrement, … : Elle s’élèvera à 1.5% de l’investissement si l’entreprise est établit à Séoul.

      Temps de procédure : De 2 à 4 semaines après le rassemblement des documents, pour enregistrer l’entreprise et obtenir une licence.

      Document à fournir pour établir une corporation en Corée du sud.

      • Preuve de la nationalité de l’investisseur.
        investisseur individuel : passeport ou carte d’identité ;
        compagnie : sa business licence ou son document d’enregistrement.
      • Preuve de l’identité du directeur.
      • Procuration.
      • Un contrat de location de bureau.

      Procédure de création d’une corporation en Corée du sud.

      1. Notification d’investissement étranger.
      2. Transfert des fonds.
      3. Location de bureaux, de bureaux virtuels, magasin, …
      4. Etablissement de la compagnie.
      5. Business licence.
      6. Compte en banque.
      7. Transfert des fonds vers le compte en banque de la compagnie.
      8. Enregistrement de la compagnie.
      9. Application pour le visa D-8 investisseur.
      10. Rejoindre le système national d’incorporation des compagnies.
      11. Faire le livret de comptes de la société.

       


      2. Branch Office. ( 한국지사설립 )

      La compagnie est une compagnie étrangère. Le système comptable est donc toujours géré par la société-mère. Seul les profits réalisés sur le sol coréen sont soumis à l’impôt.

      Document à fournir pour établir une « branch office » en Corée du sud.

      • Certificat de rendez-vous pour le président de la « branch office »
      • Passeport ou carte d’identité du président.
      • Enregistrement de la société-mère.
        ( incluant : le nom, la date d’établissement, le nom du CEO, l’adresse, le type de business et le capital de la société mère ).
      • 2 procurations.
      • La résolution du président de la société mère.
        ( incluant le nom, l’adresse et la date de naissance du président de la « branch office », la déclaration d’établissement du bureau coréen et l’adresse de cette dernière).
      • Le contrat de location des bureaux.

      Procédure d’établissement d’une « branch office » en Corée du sud.

      • Louer des bureaux, des bureaux virtuels, etc …
      • Demander l’ouverture d’un compte en Corée.
      • Établir une « branch office » au tribunal.
      • S’enregistrer aux impots.

      Temps de procédure : entre deux et quatre semaines.

      Très important : VISA

      Les employés étrangers de la « branch office » peuvent demander un Visa D-7 , il est indispensable que leur ancienneté dans la société mère soit d’au moins un an.

       


      Liaison office. (연락사무소설립 )

      Une « liaison office » ne peut pas réaliser de profit en Corée du sud. Elle a pour mission de réaliser des actions pour la société mère qui gère toutes les activités. Elle peut engager des activités de marketing, de prospection, de contrôle qualité, etc …  Peu ou proue, elle se constitue de la même manière que la « branch office ».

      Document à fournir pour établir une « liaison office » en Corée du sud.

      • Certificat de rendez-vous pour le président de la « liaison office »
      • Passeport ou carte d’identité du président.
      • Enregistrement de la société-mère.
        ( incluant : le nom, la date d’établissement, le nom du CEO, l’adresse, le type de business et le capital de la société mère ).
      • 2 procurations.
      • La résolution du président de la société mère.
        ( incluant le nom, l’adresse et la date de naissance du président de la « liaison office », la déclaration d’établissement du bureau coréen et l’adresse de cette dernière).
      • Le contrat de location des bureaux.

      Procédure d’établissement d’une « liaison office » en Corée du sud.

      • Louer des bureaux, des bureaux virtuels, etc …
      • Demander l’ouverture d’un compte en Corée du sud.
      • S’enregistrer aux impôts.

      Note : les employés qui ont au moins un an d’ancienneté dans la société mère peuvent demander un visa D-7.


      Private company ( 외국인사업자등록-개인사업자 )

      Seul les étrangers munis d’un visa F peuvent créer une « private company », ce type de visa correspond aux résidents permanents ( de droit, aux coréens de l’extérieur de Corée, aux maris, etc .. ) . C’est le type de visa qui est donné aux français adopté d’origine coréenne par exemple.

      Dans ce cas là, vous n’avez pas de dispositions spéciales et vous êtes en droit d’ouvrir votre compagnie comme n’importe qu’elle coréen.

      A voir type de visa et liste wikipedia.