Ethnies du Vietnam.

Les ethnies du Vietnam sont au nombre de 54, officiellement reconnues. Recouvert par les montagnes sur les deux tiers de son territoire, la majorité des ethnies, en dehors de l’ethnie dominante, vie dans les montagnes. Il existe des différences majeures entre les différentes ethnies, par leur culture, évidemment, et surtout par leur nombre. Les ethnies les plus importantes, hormis les Viets, compte 1 millions de personne, pendant que les ethnies les moins pourvues démographiquement n’ont plus qu’une centaine de membre.

Ils se divisent en 7 groupes linguistiques, en dehors des ethnies qui parlent chinois :

  • Viêt-muong.
  • Tai-Kadai.
  • Austroasiatiques.
  • Hmong-Mien.
  • Langues malayo-polynésiennes.
  • Chinois.
  • Tibéto-birmanes.

L’ethnie majoritaire du Vietnam, les Viets, ou les Kinhs.

Au IVe siècle avant JC, les tribus originaires de la basse vallée du Yang Tseu Kiang (dans le sud de la Chine) , les Yue, émigrent vers les côtes du sud sous la pression de l’ethnie majoritaire Chinoise, les han. Ils finissent par rejoindre le fleuve-rouge, au nord Vietnam où ils cohabitèrent avec les populations locales d’origine mélano-indonésienne.

Cette cohabitation et ce mélange finit par donner le peuple vietnamien, un peuple de cultivateur. Les Viets, ou Kinh, descendirent par la suite plus au sud.

Les Kinh ou Viet sont apparentés à l’ethnie chinoise Gin, bien qu’ils ne soient pas chinois et parle une langue très différente de ces derniers. Ils habitent dans les plaines du Vietnam et représentent 86% de la population, ils ont le pouvoir et possède la majeure partie des grandes entreprises et des rôles politiques du pays.

Les ethnies principales du Vietnam [+ de 500.000 personnes]

Mường

Avec 1,2 millions de personnes, les Mường représentent une des plus importantes minorité ethnique du Vietnam. Ils sont apparentés aux Kinh avec qui ils partagent une langue proche. Il est probable qu’avant la première colonisation chinoise datant du Ier siècle avant JC, les Mường et les Kinhs ne constituaient qu’un seul groupe ethnique. Le fait que les Mường vivent dans les montagnes leur ayant permis de passer outre l’agrégation de pan de culture chinoise.

Tày

Population au Vietnam: 1 620 000

Langue: Tai-Kadai

Les Tày représentent, après les Khins, la deuxième population du Vietnam. Habitant majoritairement dans le nord, ils se situent dans les vallées aux pieds des montagnes et vivent principalement de la culture du riz, de maïs et de la patate douce. Une part importante d’entre eux pratique ce que l’on appel le culte des ancêtres et des esprits.

Le Hat Luon est un célèbre chant

Thaï

population au Vietnam : 1 550 000

langue :  Tai-Kadai

La population Thai du Vietnam vie dans le nord du pays et est très proche de l’ethnie des Tày. Elle aussi pratique le culte des ancêtres et possède un héritage important de mythes, légendes et contes anciens ainsi que de chants folkloriques( ex: le Khap qui s’accompagne d’instruments à cordes et de pas de dance). Contrairement aux homme, les femmes ont conservé le port de la tenue traditionnelle constituée de vestes courtes, de longues jupes noires, de foulards et d’ornements.

Khmer

population au Vietnam : 1 260 000

langue : Khmer (Austroasiatiques)

Aussi appelés Khmer Krom,  ils vivent pour une grande majorité d’entre eux dans le sud du pays, dans le Delta du Mékong (ancienne région de l’empire Khmer entre le 9ème siècle et le 16ème siècle), et représenteraient la seconde ethnie de cette région, derrière les Kihns. Ils suivent les enseignements du Bouddhisme dit « Teravada », une branche bouddhiste qui se rapprocherait plus du bouddhisme primitif et qui est apparu dans un premier temps au Sri Lanka,avant de se propager dans le reste de l’Asie du Sud-Est.

Hmong

population au Vietnam : Environ 1 000 000

langue : Hmong-Mien « miao-yao »

Les Hmong représentent un peuple d’Asie originaire du sud de la Chine, du nord vietnamien et du Laos (mais depuis plusieurs décennies de nombreux individus sont parti s’installer aux États-Unis, en Australie, et en France). Cette ethnie possède plusieurs dialectes tel que le Hmong vert, noir ou encore fleuri qui doivent leur appellation à la couleur principale des costumes traditionnels féminins. Composée d’animistes (croyance en un esprit/force animant les êtres vivants, les objets mais aussi les éléments naturels) ou chrétiens , elle référence encore trois églises dans la région de Sa Pa (créées et administrées par les missions étrangères de Paris).

Nùng

population au Vietnam : 968 000 en 2009

langue : Tai-Kadai

Aussi appelés Thai Nung, les Nùng sont localisés principalement das les régions de Lang Son , Cao Bang , Bac Giang (nord/ nord-est du pays). On peut cependant aussi en rencontrer dans les provinces de Lam Donget de Dak Lak dans la partie centre du pays.

Hoa

population au Vietnam : 855 000

langue : Chinois (beaucoup parlent encore le Cantonais)

C’est l’une des plus grande communauté chinoise en Asie du sud-est (ils sont aussi appelés vietnamiens-chinois ou chinois-vietnamiens dans le nord du pays ou encore sino-vietnamiens) et représentent les héritiers des commerçant et travailleurs d’affaires chinois au Vietnam lors de l’Indochine française (dans les années 1930).

Yao

population au Vietnam : 750 000

langue : Hmong-mien

Les origines des Yao remontent à 2000 ans au moins, dans le Hunan, une province de l’intérieur de la Chine et leur religion écrite est basée sur l’animisme, mais beaucoup ont été convertis au bouddhisme et au christianisme. Les paysannes Yao possèdent une caractéristique particulière : leurs cheveux  étant un critère de beauté très important, ils ne sont coupés que deux fois dans leur vie, à 18 ans et à 38 ans. Elle coiffent leurs cheveux en les remontant sur leur tête, et en ajoutant à leur coiffure des cheveux déjà coupés ou tombés, qu’elles ont reçus comme héritage de leur mère et de leur grand-mère.

Les ethnies importantes du Vietnam [ entre 100.000 et 500.000 personnes]

Gia Rai

population au Vietnam : 411 000

langue : Jaraï (appartient à la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes et est apparentée au Cham)

Vivant principalement dans les provinces de Gia Lai et Kon Tum (ainsi que dans celle de Dak Lak) les Gia Rai ou « Jaraï » représentent la plus importante population des hauts-plateaux du centre du Vietnam. Les Jaraï possède une tradition matrilinéaire, c’est-à-dire que le lignage ne se fait pas par le père mais passe par la mère. Ils sont de plus animistes mais une partie d’entre eux a été convertie au Christianisme par des missionnaires américains de l’alliance chrétienne et missionnaire dans les années 1970.

Rhade

population au Vietnam : 330 000

langue : Langue Rhade (apparentée au Cham et appartenant à la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes)

Très similaire à l’ethnie des Gia Rai, les Rhades vivent dans les hauts-plateaux du centre en dessous du 7ème parallèle. Ils vivent d’une agriculture de subsistance, produisant du riz, du café, des fruits et légumes, et élevant des animaux. N’ayant pas d’histoire écrite, il est difficile de connaitre leur histoire avant la colonisation française au 19ème siècle.

Bahnar

population au Vietnam : 227 000

langue : Langue Bahnar appartenant à la branche mon-khmer des langues Austroasiatiques

Situés dans la région du Tay Nguyen (région centrale du Vietnam) et les provinces côtières de Binh Dinh et Phu Yen, les habitants Bahnar (ou Ba Na) on une vie très ancrée dans la spiritualité avec des us et coutumes qui se doivent de refléter une vie saine et une conception de la vie en trois monde: celui de ce qui est vivant (plus héros et êtres mystique), le monde des morts et celui des génies.

Sedang

population au Vietnam : 169 500

langue : Branche mon-khmer des langues Austroasiatiques

Sán Chay

population au Vietnam : 169 400

langue : Tai-Kadai

Très implantés dans la province de Tuyên quang et les provinces voisines du nord-est du pays, les San Chay vivent dans des zones reculées. Ils utilisent principalement l’agriculture sur brûlis, car ces zones ne sont pas assez plates pour la production de riz.

Cờ Ho

population au Vietnam : 166 100

langue : Austroasiatiques

Aussi appelés Koho, les Cờ Ho sont un groupe ethnique vivant dans la province de Lam Dong au sud du Vietnam. La célèbre ville de Da lat trouverait son nom d’un sous groupe des Cờ Ho, les Lach (Da Lat -> Đà Lạch signifiant « la rivière des Lạch »).

Cham

population au Vietnam : 161 700

langue : Langue malayo-polynésienne

Les Chams se situent dans le centre du Vietnam depuis le 2ème siècle de notre ère et ont mis en place le royaume de Champa, royaume qui sera progressivement récupéré par les Viets du Tonkin et d’Annam. La culture de Champa finira par être anéantie au 14ème siècle. Peuple à l’origine hindouiste, ils se sont progressivement converti à l’Islam.

Sán Dìu

population au Vietnam : 146 800

langue : Chinoise (cantonais)

C’est un sous groupe de l’ethnie Yao. Le Gouvernement Vietnamien les considèrent comme un groupe indépendant du fait qu’ils sont, à l’origine, une partie de la population chinoise au Vietnam qui aurait émigrée depuis la région de Guangdong en Chine dans les années 1600.

Ra Glai

population au Vietnam : 122 200

langue : Langue malayo-polynésienne

Les Ra Glai représentent un groupe lié de loin aux Chams  et vivent dans la province de Khanh Hoa et celle de Ninh Thuan (provinces côtières au sud du pays).

Mnong

population au Vietnam : 102 700

langue : Langue Bahnar appartenant à la branche mon-khmer des langues Austroasiatiques

Affiliés à l’ethnie des Chams, elles représentent les habitants originels de l’Indochine qui furent progressivement repoussés dans les montagnes par les Viets du Tonkin et de Annam. Ils se divisent eux-mêmes en 3 groupes et se sont dispersé dans les provinces du centre et du sud-est du pays.

Les ethnies peu nombreuses du Vietnam [entre 10000 et 100000 personnes]

Xtiêng

population au Vietnam : 85 400

langue : Stieng (Langue du groupe Bahnarique des langues Austroasiatiques)

La majorité des Xtieng (ou Stieng) habite la province de Binh Phuoc dans le sud-est du Vietnam. Politiquement, les Xtiêng font partie des ethnie regroupées sous le pseudonyme de Degar (ou « Montagnards »).

Bru-Vân Kiều

population au Vietnam : 74 500

langue : Langue Bru appartenant à la branche mon-khmer de la famille des langues austroasiatiques

Appelés plus simplement Bru, ils vivent dans les provinces de Quang Binh, Quang Tri, Dak Lak et Thua Thien-Hue au centre du pays à la frontière laotienne.

Thổ

population au Vietnam : 74 400

langue : Viêt-muong.

La majeure partie des membres de l’ethnie Tho vit dans la province de Ngué An au sud-ouest de Hanoï.

Khơ Mú

population au Vietnam : 73 000

langue : Austroasiatique

L’intégration des Kho Mu au Vietnam est plutôt récente et ne date que de quelques siècles. Ils sont principalement installés dans le nord du Laos où ils représentent la plus importante ethnie de la région. Pour le reste d’entre eux, la majorité de ces membres ont décidés d’éviter la Chine qui ne les reconnait pas officiellement comme un groupe national distincte et ont préféré s’installer au Vietnam, en Thaïlande et au Myanmar.

H’re

population au Vietnam : 63 000

langue : Austroasiatique

La majorité des personnes constituant cette ethnie vivent dans les provinces du Quảng Ngãi et de Bình Định.

Cơ Tu

population au Vietnam : 61 500

langue : Austroasiatique

A la base cette ethnie était Katu (nom des membres de l’ethnie étant présent au Laos), leur nom officiel au Vietnam fut donné par le gouvernement: Cơ Tu. Ils sont célèbres pour leurs danses, en particulier les danses Tung Tung (dansées par les hommes) et Ya Ya (par les femmes).

Giáy

population au Vietnam : 58 600

langue : Bouyei (Tai-Kadai)

Cette ethnie vit dans les provinces du nord du Vietnam, à la frontière chinoise. Elle est reconnue pour son festival  « Roóng Poọc » célebré le jour du serpent le premier mois du calendrier lunaire.

Giẻ Triêng

population au Vietnam : 50 900

langue : Austroasiatique

A majorité dans la province de Kon Tum au centre du pays.

Tà Ôi

population au Vietnam : 43 900

langue : Mon-Khmer (Austroasiatique)

Spécialistes de la cueillette du coton, du tissage (tissu et brocart), de la perle de verre et de la fabrication d’instruments de musique (tambours et flûte de pan), ils vivent dans les provinces de Huế et de Quảng Trị.

Ma

population au Vietnam : 41 300

langue : Mon-Khmer (Austroasiatique)

Situés principalement dans la province de Lam Dong, les Ma possèdent une riche tradition orale. Les mythes, légendes et paraboles font parties intégrante de ce groupe ethnique. Ils sont aussi connus pour porter des vêtements traditionnels colorés, les femmes portent des jupes descendantes jusqu’aux genoux tandis que les hommes portent le pagne.

Co

population au Vietnam : 33 800

langue : Austroasiatique

La grande majorité de l’ethnie Co vit dans les provinces Quảng Ngãi and Quảng Nam sur la côte.

Chơ Ro

population au Vietnam : 26 900

langue : Austroasiatique

Cette ethnies si situe dans les provinces du sud du Vietnam. Leur festival du nouvel an a la particularité d’être dédié à un Dieu du riz.

Xinh-mun

population au Vietnam : 23 300

langue : Austroasiatique

Les Xinh-mun sont présent dans les provinces du nord-ouest vietnamien à Sơn La et Lai Châu.

Chu Ru

population au Vietnam : 19 300

langue : Chru (Malyao-polynésienne)

Les Churu vivent dans la province de Lâm Đồng. Ils adoptèrent plusieurs innovations économiques du peuple Cham dans le domaine des champs, du tissage, de la poteries et du labourage au début du 20ème siècle.

Lao

population au Vietnam : 15 000

langue : Lao (Tai-Kadai)

Groupe ethnique natif du Laos et du nord-est de la Thaïlande, les Lao appartiennent à la famille des Tai.

Kháng

population au Vietnam : 13 900

langue : Austroasiatique

Situés dans le nord-est du Vietnam, leur cuisine est réputée pour ses plats aigres et piquants.

La Chí

population au Vietnam : 13 100

langue : Lachi (Tai-Kadai)

Ils vivent dans les provinces du nord-est Vietnam et se sont spécialisés dans la culture du coton.

Hà Nhì

population au Vietnam : 10 900

langue : Tibéto-birmane (branche Yi)

Cette ethnie descendante de l’ancienne tribu Qiang qui auraient migré vers le sud depuis le plateau tibétain avant le 3ème siècle ne représente que très peu d’individus au Vietnam (moins de 11 000 personnes) mais reste encore importante dans le sud de la Chine, le nord montagneux du Laos et la Birmanie et atteindrai plus d’un million et demi d’individus.

Les ethnies presqu’éteinte du Vietnam [- de 10000 personnes]

La Hủ

population au Vietnam : 9 651 en 2009

langue : Proche de la branche Yi (Tibéto-birmane)

La Ha

population au Vietnam : 8 177 en 2009

langue : Tai-Kadai

Situé dans les province de Yen Bai et Son La, elle célèbre un festival appelé « Pang A Nụn Ban » afin montrer sa gratitude envers les médecins. Les La Ha leur offre des bambous amères et des fleur de Mạ Rệ, deux médicaments très populaires chez eux.

Pà Thẻn

population au Vietnam : 6 811 en 2009

langue : Hmong-Mien

Les Pà Thẻn vivent dans les provinces du nord-est du Vietnam. Contrairement aux autres ethnies du pays, les Pà Thẻn n’ont commencé à utiliser la culture du riz en rizière qu’à partir des années 1970. Ils ne pratiquaient que l’agriculture sur brûlis avant cela.

Chứt

population au Vietnam : 6 022 en 2009

langue : Chut (Viet-muong)

L’intégralité de la population Chut habite la province de Quang Bihn mais cette population se divise elle aussi au moins en 5 sous-ethnies qui parlent toutes le même dialecte à l’exception du groupe Arem qui parle le Arem.

Lự

population au Vietnam : 5 601 en 2009

langue : Tai-Kadai

Cette ethnie est installée en Chine, au Laos, en Thaïlande, au Myanmar et plus particulièrement au Vietnam dans la province de Lai Chau au nord-ouest. Ils seraient les autochtones de Mường Thanh (« La terre du Dieu des Thai ») appelée ainsi en reference à Muang Theng ou Müang Thaeng qui serait la région d’origine du peuple Tai (c’est-à-dire Lao, Thai, Shan et les Tai des hautes terres).

Phù Lá

population au Vietnam : 5 535 en 2009

langue : Tibéto-birmane

Les Phù Lá sont une ethnie habitant dans la province de Lào Cai.

Mảng

population au Vietnam : 3 700 en 2009

langue : Austroasiatique

Les personnes parlant le Mang habitent dans le nord-ouest du Vietnam dans la province de Lai Chau.

Cờ Lao

population au Vietnam : 2 636 en 2009

langue :Cờ Lao  (Tai-Kadai) et mandarin.

La langue des Cờ Lao appartient à un groupe de la branche Kadai des langues Tai-Kadai. Aujourd’hui, seulement un quart des Cờ Lao parle encore cette langue. Comme les divers dialectes diffèrent considérablement les uns des autres, le mandarin est maintenant la langue principale de l’ethnie Cờ Lao.

Bố Y

population au Vietnam : 2 273 en 2009

langue : Tai-Kadai

Les Bố Y ou Bouyei représentent le premier peuple Tai des plaines de Guizhou, en Chine. Ils sont un des peuples les plus vieux du pays puisqu’ils y habitent depuis plus de 2 000 ans. En 1797, une importante répression (appelée la rébellion Nanlong) obligea de nombreux Bouyei à émigrer vers le nord du Vietnam.

Lô Lô

population au Vietnam : 2 218 en 2009

langue : Tibéto-birmane

Au nord-est du Vietnam, les Lô Lô vivent dans les provinces de Ha Giang, Cao Bang et Lao Cai. Ils ne représentent qu’une infime partie de la population totale des Lô Lô qui sont recensés à 8 millions d’individus dans le sud de la Chine.

Cống

population au Vietnam : 2 029 en 2009

langue : Tibéto-birmane

Les Cống parlent le Phunoi, un langage Tibéto-birmane et faisant partie des langues Loloich. La communauté est divisé en plusieurs clans qui possèdent chacun ses us et coutumes pour le culte des ancêtres. Ils produisent de nombreuses variétés de  produits artisanaux, principalement en rotin.

Ngái

population au Vietnam : 1035 en 2009

langue : Hakka ( Chinois )

Les Ngái sont des Hakka du Vietnam mais le gouvernement vietnamien ne les classent pas parmi les Hoa, l’ethnie d’origine chinoise la plus importante du Vietnam.

Si La

population au Vietnam : 709 en 2009

langue : Tibéto-birmane

Les Si La vivent dans la province de Lai Châu Leur principale occupation est la culture des céréales et la chasse. Une des coutumes Si La la plus connue est la peinture de dent : les hommes peignent traditionnellement leurs dents en rouge, tandis que les femmes le font en noir (cette coutume disparaît de pus en plus avec la jeune génération).

Pu Péo

population au Vietnam : 687 en 2009

langue : Tai-Kadai

Les Pu Péo vivent à la frontière sino-vietnamienne. Un nombre identique vivent de l’autre coté.

Rơ Măm

population au Vietnam : 436 en 2009

langue : Austroasiatiques

Brâu

population au Vietnam : – de 400

langue : Austroasiatiques

La majorité des Brâu vit dans le village de Đắc Mế dans la province du Kon Tum aux cotés des Bờ Y.

Ơ Đu

population au Vietnam : – de 400

langue : Austroasiatiques.

Dans le Vietnam du Nord, les derniers locuteurs de la langue Ơ Đu se compte à moins de 400 personnes, auxquelles on peut ajouter 200 personnes la pratiquant au Laos.