L’agriculture au Vietnam

Le Vietnam est un pays particulièrement agricole. De nombreuses denrées alimentaires y sont produites. Actuellement, l’agriculture au Vietnam représente une activité économique essentielle pour le pays puisque le secteur primaire (agriculture, sylviculture et pêche) emploie encore plus de 50% des actifs.

En 2016, les exportations agricoles s’élèvent à 32 milliards de dollars. Celles-ci présentent plusieurs types de produits et nous allons voir que le Vietnam est généralement un acteur mondial majeur de ces produits.

Le Riz.

Si il y a une agriculture vietnamienne connue de tous, c’est bien l’exploitation du riz. Le pays reste, avec la Thaïlande, l’un des grenier à riz du continent asiatique. Sa production en 2015 s’élevait à plus de 45 millions de tonnes. Les exportations nationales de riz en 2016 se sont élevées à 4.88 millions de tonnes soit 2.2 milliards de dollars, c’est tout de même une baisse en volume de 25.8% par rapport à l’année précédente. En premières places des pays importateurs de riz vietnamien, nous avons la Chine (35.9% des parts de marché) qui aura importé sur les 11 premiers mois de l’année pour un peu plus de 1.61 millions de tonnes et 722.2 milliards de dollars, suivi par le Ghana (11.1% de parts de marché) avec des importations s’élevant à 452 500 tonnes pour 222.3 millions de dollars. Cependant, malgré ces chiffres impressionnants, de nombreux marchés ont connu un fort recul tel que celui des Philippines (-65%), de la Malaisie (-48%), de Singapour (-30,7%), de l’Indonésie (-22%), la Côte d’Ivoire (-21,5%) et de Hong-Kong (-19%). La Chine elle-même a présenté une diminution de 20.5% en volume de riz importé (11.7% de diminution en valeur) et cela tout en conservant son statut de premier importateur.

Prix moyens en 2016: 448 USD la tonne.

Le Café.

Le café représente l’un des produits les plus importants de l’agriculture au Vietnam. C’est d’autant plus vrai dans les exportations agricoles (entre 20 à 25% du volume total exporté) depuis une dizaine d’années . Deuxième exportateur au monde derrière le Brésil (le Vietnam était passé numéro 1 pour la première fois de son histoire en 2012), le Vietnam tente encore d’améliorer sa production et ses quantités à l’exportation qui se chiffre déjà à 3.8 milliards de dollars et un volume compris entre 1.2 et 1.5 million de tonnes par an.

L’objectif 2020 du Gouvernement vietnamien est de triplé la transformation du café et d’augmenter le chiffre d’affaire à 4.2 milliards de dollars ainsi que de maintenir environ 600.000 hectares de caféiers afin de produire 1.6 millions de tonnes de café par an (soit environ 2.7 tonnes par hectares). Pour l’horizon 2030, le secteur du café doit se focaliser sur la diversification des produits à base de café, tout en s’orientant vers une transformation raffinée de 30 à 40% du volume total, ainsi que des exportations de 5 à 6 milliards de dollars.

Le Poivre.

Le poivre vietnamien représente 30% du marché mondial, ce qui fait du Vietnam le principal producteur ainsi que le premier exportateur au monde (50% des exportations dans le monde sont vietnamiennes). La superficie nationale de poivriers est de plus de 79.000 hectares, avec un rendement moyen de 2,16 tonnes par hectare. C’est donc actuellement l’une des cultures industrielles du pays au plus fort rendement. En 2014, le pays a exporté environ 158.000 tonnes pour 1,2 milliard de dollars. Sur plus d’une centaine de pays et territoires importateurs de poivre vietnamien, les 5 premiers étant les États-Unis, Singapour, les Émirats arabes unis, l’Inde et les Pays-Bas.

Prix moyens en 2014: 7 679 USD la tonne.

La Noix de cajou.

Lors des quatre premiers mois de 2016, les exportations de noix de cajou se sont élevées à 688,05 millions de dollars. Désormais, les Etats-Unis sont devenus le premier pays importateur de noix de cajou avec 225.84 millions de dollars , devant la Chine (105.94 millions) et les Pays-Bas (86.71 millions).

Les Fruits exotiques.

Le Vietnam est aussi connu pour ses nombreux fruits exotiques. Fruits de la passion, fruit du dragon, ramboutan, mangoustan, mangue, ananas, litchi, noix de coco, etc. la liste est encore longue. Avec 2.5 milliards de dollars d’exportations à travers le monde, les fruits et légumes vietnamiens deviennent la troisième source de revenu des produits agricoles en 2016 juste derrière le café et les noix de cajou et devant le riz et le poivre. Bien qu’il ne soit que le huitième exportateur de fruit et de légumes en Asie, le Vietnam a tout de même exporter pour plus d’un milliers de tonnes de fruits du dragon en 2015 sur le marché mondial et 10 tonnes de litchi sur le nouveau marché d’Australie. Ses principaux marchés sont la Chine, les Etats-Unis, le Canada et la République de Corée.

Le Thé.

La production de thé au Vietnam se concentre principalement sur le thé noir avec environ 78% de la production de thé exportée, s’ensuit la production de thé vert et les autres. En 2015, les exportations s’élevaient à 175 millions de dollars et se concentraient principalement sur 3 pays que sont le Pakistan, Taiwan et la Russie (qui représentent à eux seul plus de 105 millions de dollars d’exportations).

Un exemple d’entreprise française: Les vergers du Mékong.

Les vergers du Mékong présentent un ensemble de produits de qualité allant du café, du Thé aux jus de fruit en passant par le miel et la confiture de fruit. L’entreprise est basée dans le sud du Vietnam à Ho Chi Minh ville et propose des produits 100% naturels et vietnamiens.