Corée du sud

Corée du sud

La Corée du sud a vu sa médiatisation en France croître dans la précédente décennie notamment du fait de sa pop-music, la K-pop, qui fut incarné par le très visionné Gangnam Style de Psy. Les coréens sont des affairistes. Très capitaliste, le pays pousse la jeunesse à s’intégrer à des “chaebol“‘s afin de poursuivre sa croissance.

Corée-du-sud-villes-fleuves

Il y a un temps, pas si ancien, ou Taïwan et la Corée du sud était en concurrence. En ce temps, Les nouveaux dragons étaient en plus des susnommés, Hong Kong et Singapour. Depuis la Corée du sud et ses 50 millions d’habitants dans une surface d’à peine 100.000km2 a pris la mesure de l’économie mondialisée pour devenir une entreprise puissante, avide de nouveaux marchés commerciaux. Sa pop culture se diffuse à travers l’Asie et les jeunesses des autres pays d’Asie se tourne de plus en plus vers son modèle pour se revendiquer “moderne” à l’image de ce que représentait, et représente toujours, le Japon.

Séoul en image. Timelapse par Pierre Ogeron.

[TIMELAPSE] Seoul 2012 : A Living Experience from Pierre OGERON on Vimeo.

Ce qui faut savoir de la Corée du Sud.

Un “faux” pays insulaire.

La Corée du sud est quasiment un pays insulaire du fait de la fermeture totale de sa seule frontière avec la Corée du Nord. Il y est par conséquent impossible d’y pénétrer par voie routière. Cette fausse insularité se traduit dans les faits par une organisation quasi-insulaire. Contrôle des frontières facilités, et une forme d’ethnocentricité patriotique.

Un pays moderne.

La Corée du Sud est un pays urbain qui s’est développé très rapidement et qui continue de se développer à un rythme de 3,5% par an.

Séoul (4)

Musée d’histoire de la Corée.

La religion en Corée, une exception asiatique.

Contrairement aux autres pays d’Asie, la Corée du Sud, très influencé par les Etats-Unis, comprend une grande proportion de chrétiens, majoritairement protestants. Le tiers de sa population. Un cinquième se définit bouddhiste, et fait rarissime en Asie, le reste se déclare athée.

Le pays du super-capitalisme.

La Corée du sud est le pays capitaliste de la zone Asie. Dominé par ses chaebols, des conglomérats qui couvre une grande partie de son PIB, les coréens ont l’âme d’entreprendre, et aider par les capitaux, l’âme d’entreprendre vite.

Dans les faits, cela se traduit par une recherche d’affaire permanente. Toute critique gardé à l’égard du peuple coréen, faire des affaires en Corée va très vite devenir “garder son affaire” tant la pression des industrielles prompt à reprendre les idées, aider de super capitaux, vont tenter de venir vous concurrencez sur le secteur qui pourrait s’avérer “porteur”.

Un exemple marquant, d’une personne avec qui je travaille, qui a eu le nez de ramener de l’anguille de Tunisie et de le vendre à des coréens. Immédiatement derrière ces mêmes acheteurs ont envoyé des employés vivre en Tunisie pour revendre eux-même le produit. Rapide et efficace.

Un conflit avec le nord persistant.

La Corée du sud est officiellement en guerre avec la Corée du Nord. Depuis la “fin” de la guerre de Corée en 1953 qui a décidé de deux états. La Corée du Nord, communiste, est quasi impénétrable. [guerre de corée – wikipédia ]. Dans les faits, cela se traduit par un service militaire de deux ans obligatoires pour chaque homme coréen, une présence de l’armée américaine sur le sol coréen, en plein cœur de Séoul, et une mobilisation permanente à la frontière entre les deux Corées où les armées se font face. Egalement, les stations de métro de Séoul ont été pensé comme de véritable bunker afin d’abriter la population en cas d’attaque. Il y a cependant des efforts de réconciliation fragile qui sont maintenus, comme la création d’une zone industrielle spéciale en Corée du Nord que peuvent exploiter les industrielles sud coréens.

Séoul (20)

Présence de l’armée américaine à Itaewon.

Les analystes coréens prédisent une Corée rassemblée dans les 30 prochaines années, pour les moins optimistes, et bien qu’un certain dédain envers les population nord coréenne persiste parmi la jeunesse sud coréenne reprochant aux nord coréens, qui ont réussi à traverser la frontière leur manque d’adaptabilité à la vie moderne.

Des tensions avec le Japon.

La Corée et le Japon entretiennent les vieilles rancœurs autour des rochers de Liancourt dont les deux pays se proclament la possession. Pour la Corée, Dokdo, pour le Japon, Tsukushima. Des rancœurs plus profondes persistent du temps de la colonisation de la Corée du Sud par le Japon dans la première partie du 20e siècle. D’un autre côté les japonais reprochent aux coréens vivant au Japon d’appartenir à des mafias.

Séoul (9)

Message vu en face du palais impérial.

les villes de Corée.

Séoul

Capitale politique et économique, Séoul est le centre de vie de la Corée du sud. Un peu plus de 10 millions d’habitants y vivent en son sein, et 25 millions de coréens si l’on compte son agglomération. Né en -18 avant Jésus Christ, devenu la capitale du sud au XIe siècle, Séoul catalyse l’innovation et la modernité coréenne avec ses modes coréennes, et son ouverture sur le monde. La ville où se rencontre la communauté expatrié.

Séoul (3)

Incheon

Dans l’agglomération de Séoul se trouve Incheon, fameux pour son aéroport et plus encore pour son port. Bien qu’habité depuis plusieurs millénaires, le port de pécheur qui constituait Incheon ne comptait que 5000 habitants en 1883. Aujourd’hui la ville en compte presque 3 millions.

Daegu

Ancien centre politique majeur des états du Sud, Daegu est aujourd’hui une ville de 2 millions et demi habitants dont l’industrie est renommé dans toute la Corée, notamment pour son textile et la construction de machine. Ses pommes ont également l’affection de l’ensemble de l’Asie. A quand la “Tarte aux pommes de Daegu” pour plaire aux touristes coréens à Paris ?

Busan

La grande ville du sud de la Corée du sud, Busan, et ses 4 millions d’habitants fameux pour leur “gentillesse” et leur joie de vivre est un centre d’affaire de premier plan au niveau régional. Il est le dixième port du monde en terme de trafic, et a été classé 3e port du monde en terme de taille et de qualité de ses infrastructures. Il est possible de rejoindre le Japon, Fukuoka, en ferry depuis Busan.

île de Jeju

Au sud de la Corée du sud se trouve l’île de Jeju. Aimé des touristes à l’été venu.

Facilité d’entreprendre.

Pays capitaliste. La Corée du sud facilite entrepreneuriat pour ses propres concitoyens mais également pour les étrangers. De plus, les accords de libre échange signé entre le pays et l’Union Européenne permettent de facilité grandement les échanges.

Esthétique.

La Corée du sud est le pays de la chirurgie esthétique. 25% des femmes y ont déjà eu recours. Côté soins, la Corée du sud est le premier marché masculin au monde pour les cosmétiques.

Luxe et haut de gamme, image de la France.

La France tient une place de cœur en Corée et auprès de ses habitants. Les marques coréennes elles-même utilisent des noms français pour se faire connaître. Les chaînes de boulangerie coréennes “Bonjour!” ou encore “Paris baguette” présentent dans toute l’asie utilisent les codes “français” pour asseoir leur popularité.

La mode coréenne.

Bien qu’encore peu fameuse en Europe, contrairement à la mode japonaise, la mode coréenne est devenu, sous l’impulsion de la Kpop et des diasporas coréennes, un acteur de tout premier plan du marché en Asie. Aux formes épurées généralement de blanc et de noir, et aux création futuristes, Séoul en est un des plus fervents acteurs.

Perspectives.

Bien qu’aujourd’hui territorialement cadenassé du fait du conflit avec la Corée du Nord, les analystes prédisent un rapprochement entre les deux territoires dans les années à venir ( du plus optimiste 5 ans, au plus pessimiste 30 ans ). Déjà, une zone économique spéciale permet aux entreprises sud coréennes de produire en Corée du nord. Lorsque ces deux territoires seront à nouveau liés, la Corée disposera alors d’un pays d’une superficie de 220 000 km2 et de 76 millions d’habitants avec des possibilités importantes de développement en interne, et une capacité à traiter les matières premières du nord avec efficacité.

10 raisons d’aller en Corée du sud :

  • la pop culture.
  • Être dans un marché développé et en croissance.
  • La culture coréenne.
  • La facilité à entreprendre.
  • Une ville-mégalopole Séoul.
  • La technologie coréenne.
  • La mode coréenne.
  • La sécurité.
  • La facilité à lier des relations éphémères.
  • un marché de présent et d’avenir.

Item-expatrier

Indice des salaires en Corée du sud.

Item-implanter-une-entreprise

Pour créer une entreprise en Corée en tant qu’étranger, il est nécessaire de disposer de fonds suffisants à l’obtention de ce droit. Ces fonds s’élèvent à 100000 dollars dont vous pouvez par la suite disposer. Voir l’article créer une entreprise en Corée du sud.

Item-titre-exporter

La Corée du sud a signé des accords de commerce avec les pays de l’OTAN, Europe et Etats-Unis, qui garantissent un droit de douane bas. Pour certains types de produits, habituellement restreint, l’OMC a dressé les droits de douanes exigés. Pour tout renseignement, rendez-vous sur le site des douanes coréennes. 

Item-distribuer

Le marché de la distribution en Corée du sud est marqué par la présence d’émanation issus des grandes chaebol coréennes

Séoul (15)

Les grands magasins coréens :

Supermarchés : ( le plus souvent alimentaires)

Magasin de proximité ouvert 24/24h

Pharmacie et parapharmacie :

Magasin discount tout à 1000Korean Won : Shop 1000

Très capitaliste, la Corée dispose de quantité de distributeur dans des domaines très variés. Les principaux, sont tous des émanations de chaebol :

item-contact

Si vous êtes lié à la Corée du sud, vous y travaillez, ou y avez construit votre entreprise, contactez nous. Nous pourrions vous trouver des partenaires, ou vous transmettre des affaires.

Si vous êtes intéressé par la Corée du sud, vous pouvez demander une consultation gratuite ( 15 minutes ), ou une consultation payante, afin de pouvoir vous conseiller.

Lien utiles :

KOTRA – Korean Trade and Investment Promotion Agency

La KOTRA est l’agence d’état qui vise à promouvoir les échanges de commerce avec la Corée du sud. En complément de quoi de nombreux points y sont détaillés et expliqués. De plus, la Kotra a mis en place un site web à destination de la France.

Forum

forum_logoVous êtes en Corée du sud, prévoyez de vous y rendre ou vous avez une attraction pour le lieu ? Présentez vous, et présentez votre activité ou votre recherche sur le forum dédié.

Commentaires

comments