Vendre en ligne en France

Vendre en ligne en France

Vendre en ligne est devenu, et continue à être un des grands désir des entrepreneurs et néo-entrepreneurs que je rencontre. Forcément, étant lié à l’Asie, la première question à laquelle j’ai droit est lié à la connaissance des produits sur le marché, et à celle des capacités de production de l’Asie, notamment la capacité productive de la Chine.


J’ai créé la catégorie idée business pour les entrepreneurs en recherche d’activité à exploiter.

J’ai crée le consulting entrepreneur pour que vous arrêtiez de perdre votre temps.


Note : préalable à la vente, connaître son produit.

Vente via plateforme de vente en ligne.

Pour vendre en ligne, il est inutile que vous fassiez votre propre site web, car il existe aujourd’hui de nombreuses plateformes qui vous permettent de vendre en ligne. Ces plateformes ont un coût intrinsèque d’exploitation, et un coût, assez important, sur chaque vente, mais elles vont vous permettre d’avoir une vitrine automatique importante.

Amazon

Leader et très apprécié des néo-entrepreneurs, et à dire vrai je n’ai pas la moindre envie de leur faire de la pub ! , en plus d’être une vitrine, Amazon stock vos produits et les envoie directement à vos clients. Avec des programmes de publicité interne vous avez des leviers pour apparaître en top recherche sur certains mot-clef ( contre un paiment en publicité et une marge plus importante pour eux ). Les mauvais côtés c’est que vous devez négliger vos marges, que vous êtes dépendant de tout changement de politique de l’entreprise, et que vous ne capitalisez pas sur votre clientèle propre  (vos clients sont les clients d’Amazon).

Cdiscount

Jamais testé et peu ou pas d’écho. [ à travailler]

Priceminister – Rakuten

Depuis que Price Minister a été racheté par le géant japonais Rakuten, j’en entend moins parler, tellement médiatiquement l’attention est focalisé sur son conccurent membre de ce que la politique populaire nomme les GAFA ( comme si ils étaient une seule et même entreprise sans intérêts divergents. Ah le populisme verbal ! Quel plaie). Quoiqu’il en soit je les vendais sur mon site de coeur portant sur le Japon et je connais bien le mastodonte qu’il est au Japon.

Fnac

Particulièrement apprécié des libraires, des disquaires et des vendeurs d’électronique. La plateforte de vente en ligne FNAC est une plateforme solide de vente direct attaché à un nom lié au produit culturel.

Etsy

La crème des plateformes si vous vendez vos propres produits artisanaux. Toujours plus intéressant, même en qualité d’acheteur. Vous connaissez votre vendeur et son fabricant et vous aidez l’économie de manière directe sans intermédiaire.

Bonanza

Très connu aux Etats-Unis, moins en France, Bonanza est un conccurent à Etsy qui peut vous rapportez gros si votre investissement est à la hauteur. Spécialisé dans le fait main, et les produits originaux.

Vendre via sa propre plateforme.

Je déconseille les sites internet qui vous font payer mensuellement, shopify, 1&1, Wix, pour les plus connus d’entre elles car je considère qu’en travaillant avec elle, vous n’obtenez pas les avantages de posséder votre propre plateforme de vente, liberté, coût intrinsèque, tout en obtenant les inconvénients.

Shopify peut être intéressant pour les personnes intéressés par le dropshipping car la plateforme a installé tout un tas d’outils de gestion afin de faciliter votre tâche si vous vous intéressez à ce type de vente, et qu’elle s’est spécialisée. [j’en parle ici, si pas de lien c’est que l’article est en cours de création]

Créer un site de E-commerce.

Identiquement, il existe différentes plateformes de e-commerce.

Woocommerce.

Woocommerce a mauvaise presse auprès des personnes étrangères à la programmation, résultat de la propagande de ceux qui font payer très cher les services à mon sens, parce qu’il fonctionne avec le CMS gratuit wordpress. Son grand avantage est qu’il permet d’avoir un blog puissant, et aisément personnalisable, accaparateur de SEO content et qu’il dispose de très nombreux plugins gratuits et payants puisqu’il est facile pour tout développeur de travailler avec la plateforme.

Personnellement je fonctionne avec woocommerce, et je n’accepte de faire des sites qu’avec ce dernier par pragmatisme, et bien que je puisse faire des sites via Joomla, et Prestashop, des CMS tournés vers le commerce.

Joomla.

C’est le CMS que les créateurs de site de e-commerce propose en priorité à ses clients. Joomla est un peu considérer comme un CMS à la croisée des chemins, plus e-commerce que wordpress, au niveau des sécurités, moins blog que wordpress.

Prestashop.

Un CMS strictement focus vente en ligne. Relativement facile à développer dessus mais obstruer par la nécessité de fonctionner avec ses plugins payants et sa mise en page restrictive. Je proposais de travailler sur cette plateforme avant, surtout à cause de la fausse mauvaise réputation de WooCommerce. Connu pour être sérieux et avoir une bonne réputation.

Magento.

Magento, c’est la Rolls Royce des CMS pour un site de e-commerce. Je ne développe pas dessus à titre personnel mais j’en ai entendu le plus grand bien au niveau sécurité et ossature du site. Le dernier entrepreneur que j’ai eu en contact proposait des sites à partir de 15.000€ pour vous faire une idée. Si vous êtes intéressé je peux vous mettre en contact.

Faire un site de 0 sans CMS.

Mon conseil : Inutile sauf si vous êtes “BMW” et consors.

Certaines remarques, lorsque j’entreprend de démarrer un site web qu’il soit vitrine, ou de e-commerce, me demandent si je vais faire le site de A à Z. Alors d’abord, il faut savoir que si vous voulez faire un site de 0, sans codage préalable, pour ceux qui proposent de le réaliser dont je ne fais pas parti, cela vous coûtera entre 100.000 et 1.000.000 d’euros, c’est le premier point. Si vous n’êtes pas prêt à dépenser autant n’en parler pas.

Le second point, et là je trouve l’idée un peu ridicule, c’est comme ci vous vouliez monter une voiture et au lieu d’acheter un moteur, vous désirez créer la technologie et le fabriquer. Le résultat sera au mieux pareil à ce que le marché propose, sauf si vous êtes déjà un constructeur automobile qui avait déjà monté des moteurs, ce dont je doute, et surtout vous allez avoir constamment besoin de développeurs pour tout besoin lié à votre site.

Méthodes de vente récente.

Vendre via les réseaux sociaux.

Vendre via facebook.

Nous ne parlons pas de marketing, qui a évidemment une part sur les réseaux sociaux, mais de vente direct. Facebook propose désormais d’encaisser les paiments et de vous permettre de vendre via sa plateforme. Encore assez peu développé au final, cela reste une méthode d’avenir immédiat à grandement considérer. L’avantage : vous connaissez vos clients quasi-personnellement, et la grande majorité des gens sont sur facebook. Le désavantage : les personnes sur facebook ne sont pas là pour acheter contrairement à d’autres.

Vendre via Snapchat.

Nouvelle méthode qui peut rapporter si votre produit est confidentiel. Snapchat a ses adeptes et ils sont de plus en plus nombreux. Privilégie l’immédiateté de la vente ( en général de manière local).

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.